Les définitions des termes et locutions








télécharger 2.14 Mb.
titreLes définitions des termes et locutions
page16/50
date de publication21.01.2020
taille2.14 Mb.
typeDocumentos
ar.21-bal.com > droit > Documentos
1   ...   12   13   14   15   16   17   18   19   ...   50

DÉSENSIBILISÉ, E, adj.

Privé de sensation.

DÉSHYDRATATION, n.f.

(5.3) Perte d’eau constituante d’un matériau menant à sa destruction partielle ou complète.

DÉSINFECTANT, n.m.

Agent (habituellement chimique) qui détruit les microorganismes infectieux et leur produit toxique. Les désinfectants chimiques ne sont pas toujours efficaces contre les spores qui formeront des bactéries.

(1.1) + (5.3) Produit utilisé pour désinfecter les objets et les surfaces.

DÉSINFECTION, n.f.

Destruction des microorganismes infectieux et de leur produit toxique. Différente de l’asepsie et de la stérilisation.

(1.1) Tout procédé chimique ou physique de destruction des agents ou microorganismes pathogènes.

(5.3) Action de désinfecter une empreinte ou un objet souillé.

DÉSINTOXICATION, n.f.

Traitement destiné à éliminer les toxines et à réparer les désordres qu’elles ont engendrés; action de réduire les propriétés toxiques d’un poison.

DESMODONTAL, E, adj.

Qui se rapporte au desmodonte.

DESMODONTE, n.m.

Espace du ligament parodontal; une masse de tissu conjonctif parodontale constituée de tous les éléments présents entre la face externe du cément et la corticale alvéolaire interne.

(1.1) Voir : Ligament parodontal.

DESMOSOME, n.m.

(4.0) Plaque de liaison intercellulaire discoïde retrouvée dans les tissus épithéliaux.

DESQUAMATION, n.f.

(4.0) Élimination des couches superficielles de l’épiderme sous forme de petites lamelles.

DÉTARTRAGE, n.m.

Action de retirer le tartre dentaire sous- ou supra-gingival (sus-gingival) à l’aide d’instruments manuels (curette), mécaniques et physiques (ultrasons) ou chimiques (acide muriatique).

DÉTARTRER, v.

Enlever le tartre des dents à l’aide d’instruments en forme de racloirs.

Voir : Curettes.

(1.1) Action d’enlever le tartre formé sur la surface dentaire et sous la gencive à l’aide de divers instruments (curettes, détartreurs, ultrasons, etc.).

Voir: Détartrage.

DÉTARTREUR, n.m.

(1.1) Instrument pointu à deux côtés tranchants spécialement conçu pour détartrer.

Détartreur ultrasonique,

(1.1) Appareil qui produit des vibrations ultrasoniques et qui enlèv le tartre et la plaque sur les dents et sous la gencive.

DÉTOURAGE, n.m.

(5.3) Taille d’un modèle pour en éliminer certaines parties non nécessaires à la réalisation d’une prothèse.

DEUXIÈME CHIRURGIE, n.f.

(5.2) En implantologie, étape où les piliers trans-muqueux sont fixés sur les implants endo-osseux posés lors de la première chirurgie. Se dit aussi de l’étape où un implant sous-périosté, confectionné grâce aux empreintes prises lors de la première chirurgie, est installé.

DÉVITALISÉE, adj.

(1.1) Se dit d’une dent dont la pulpe a perdu sa vitalité.

DEXTRO-, préf.

(8.1) Préfixe signifiant la droite.

DI-, préf.

Signifie deux, deuxième.

DIABÈTE, n.m.

Terme générique par lequel on désigne des désordres caractérisés par une sécrétion excessive d’urine (exemple: diabète sucré et diabète insipide).

(0.0) Désordre endocrinien caractérisé par une hyperglycémie secondaire à une déficience absolue ou relative en insuline.

DIAGNOSTIC, n.m.

Synthèse des faits observés lors de l’examen clinique qui va permettre d’établir un diagnostic, un plan de traitement et un pronostic. Art de distinguer une maladie d’une autre; action de déterminer la nature d’une maladie.

(0.0) Art et science qui ont pour objet d’identifier toute déviation par rapport à la normalité, à partir des données de l’interrogatoire et de l’examen.

Diagnostic différentiel, Le diagnostic différentiel comporte une analyse comparative avec les autres maladies eu égard aux symptômes.

(8.1) Diagnostic établi à partir des signes.

Diagnostic buccal, (0.0) Art et science qui consistent à recueillir, à consigner et à évaluer les renseignements permettant de déceler toute déviation de la normale dans la région de la tête et du cou, et d’établir un plan de traitement rationnel et compatible avec le bien-être et la santé du patient.

Diagnostic étiologique, (8.1) Diagnostic posé à partir de causes connues.

Diagnostic positif, (0.0) Identification des déviations par rapport à la normale.

(8.1) Diagnostic dont l’étiologie est connue et établie.

DIAGNOSTIQUE, adj.

(0.0) Qui a rapport au diagnostic.

DIAGRAMME, n.m.

Représentation graphique ou schématique des dents et de la bouche, permettant de situer la plupart des observations faites durant un examen dentaire et de la bouche.

DIAMANT, n.m.

(5.3) Abrasif (le plus dur dans l’échelle de Moh’s) largement utilisé pour le façonnage et la finition des prothèses dentaires.

DIAPÉDÈSE, n.f.

(4.0) Migration des leucocytes à travers la paroi des capillaires lors d’un processus inflammatoire.

DIAPNEUSIE, n.f.

Petit nodule congestif de la muqueuse buccale, se présentant sous une forme plus ou moins arrondie et plus ou moins irrégulière, que l’on retrouve sur la face interne des joues, des lèvres ou de la langue, en face d’une dépression ou d’un diastème de l’arcade dentaire dans lequel il se loge.

DIARTHROSE, n.f.

Articulation qui permet aux os des mouvements étendus. L’articulation temporo-mandibulaire est une diarthrose.

DIASTÈME, n.m.

Espace entre deux dents.

(2.1) Espace entre deux dents normalement en contact l’une avec l’autre.

DIDUCTION, n.f.

Mouvement de latéralité de la mandibule se déplaçant de gauche ou à droite.

Pendant la diduction, le côté de la mandibule qui se déplace vers l’extérieur est dit «travaillant». Le condyle effectue un faible mouvement transversal, oblique en dehors et le plus souvent en arrière; c’est le mouvement de Bennett.

Le côté de la mandibule qui se déplace vers l’intérieur est dit «non travaillant».

DIE, n.m.

Voir: Modèle unitaire.

DIÈTE, n.f.

Régime alimentaire; portion quotidienne de nourriture et de boisson que doit prendre toute personne; nourriture prise par la bouche.

DIFFUSION, n.f.

Tendance qu’ont des substances à s’étendre d’elles-mêmes uniformément dans un espace parce que leurs particules sont en mouvement constant.

DIGESTION, n.f.

Processus par lequel les aliments sont chimiquement transformés en substances simples capables de traverser la paroi du système digestif pour être ensuite absorbées par le sang et nourrir le corps.

DIGUE, n.f.

Matrice en caoutchouc que l’on perce d’une façon appropriée pour laisser passer les dents que l’on désire isoler, afin de créer un champ opératoire bien accessible. Cette matrice passe sur les couronnes des dents et est maintenue en place par des crampons. Le but d’une digue est de donner un champ opératoire propre et sec en plus de fournir une bonne visibilité et un meilleur accès.

(2.1) Pièce carrée de caoutchouc mince utilisée pour procurer un champ opératoire accessible et assurer une protection contre la contamination.

DILACÉRATION, n.f.

Action de déchirer un tissu en morceaux par traction ou torsion alternée. Se dit d’une racine pour en souligner la courbure excessive.

DILATATION, n.f.

Augmentation de volume et de dimension d’un corps solide, liquide ou gazeux. En chirurgie, expansion d’un canal, d’un vaisseau, d’un orifice, causée par des moyens mécaniques.

Dilatation thermique, (5.3) Augmentation du volume d’un corps reliée à l’élévation de la température.

DIMENSION VERTICALE, n.f.

Mesure de hauteur entre deux point arbitraux dont l’un est situé au-dessus et l’autre en dessous des lèvres. Étape importante de l’enregistrement de la relation inter-maxillaires; son évaluation tient compte des critères biomécaniques, esthétiques et physiologiques. La dimension verticale d’occlusion est celle que l’on observe quand les maxillaires sont en relation centrée.

Syn. : Hauteur d’occlusion.

DIPLOÉ, n.m.

(7.1) Os spongieux situé entre la plaque corticale externe et interne des os du neuro-crâne.

DIRECT, E, adj.

(2.1) Se dit de quelque chose qui est fait en bouche, sur la dent.

DIRECT BONDING, mot anglais

Voir : Bonding direct.

DIS-, préf.

Signifie à part, venant de.

DISCLUSION, n.f.

(4.0) Perte de contact entre les dents antagonistes, résultat d’un guide dentaire, d’interférences ou d’ajustements d’occlusion.

Disclusion canine, (4.0) Forme d’articulation dans laquelle les canines désengrènent les dents postérieures lors des mouvements.

DISJONCTEUR, n.m.

Distributeur des forces reliant une selle en extension et la base d’une prothèse partielle amovible. C’est ce qu’on appelle en anglais le stress breaker.

DISQUE, n.m.

Anneau large et plat de carborundum ou de métal diamanté dont le mouvement rotatif abrase les faces proximales des dents.

Anneau ou cercle plat fibreux entre deux os (disques vertébraux); disque de l’articulation temporo-mandibulaire.

Disque à séparer, (5.3) Instrument rotatif abrasif en forme de disque mince, utilisé pour couper les tiges de coulée.

DISSECTION, n.f.

(7.0) Action de séparer les tissus en préservant leur structure pour les identifier; anévrisme disséquant.

Dissection cervicale,

(0.1) Chirurgie des chaînes ganglionnaires du cou visant à retirer tous les ganglions pouvant drainer une tumeur ORL et à préciser le nombre de ganglions envahis par le cancer. Cette chirurgie peut faire partie du bilan d’extension ou être à visée curative. On distingue la dissection fonctionnelle, ne prélevant que des ganglions, de la dissection radicale, qui comprend l’ablation de plusieurs structures anatomiques atteintes par la contamination cancéreuse.

DISTAL, ALE, AUX, adj.

Qualifie la partie la plus éloignée de l’axe sagittal de l’arcade (face, angle, collet, bord, pulpe). Ne pas confondre mésial et distal avec proximal (la face de la dent la plus éloignée de la ligne médiane ou centrale de l’arcade dentaire).

(2.1) Opposé à la ligne médiane.

DISTALER, v.

Déplacer vers la région distale; c’est-à-dire vers l’arrière de la bouche.

DISTO-, préf.

(8.1) Préfixe signifiant en s’éloignant de la médiane ou du centre.

DISTOCCLUSION, n.f.

Malocclusion des arches dentaires observée lorsque l’arche de la mandibule est postérieure (distale) à la position normale par rapport à l’arche du maxillaire supérieur. Réfère à la classe II de la classification des malocclusions de Angle séparée en deux divisions. La division I est caractérisée par une distocclusion unilatérale ou bilatérale et il peut y avoir des malocclusions individuelles des dents sur une arche de forme anormale. Les dents incisives du haut sont en protrusion et le profil du patient montre très souvent une rétrusion mandibulaire. La division II est aussi une distocclusion unilatérale ou bilatérale, mais le profil du patient montre très souvent une forte occlusion croisée. Les centrales et les latérales du haut sont en position très avancée.

(8.0) Occlusion distale des dents mandibulaires par rapport à leur position normale sur les dents du maxillaire supérieur.

Distocclusion squelettique, Localisation distale du corps mandibulaire par rapport au maxillaire supérieur.

DISTOVERSION, n.f.

(8.1) Mouvement de bascule qui entraîne la couronne de la dent vers le distal et la racine du côté mésial.

DISTRACTION, n.f.

(7.0) Action de distraire (exemple : stimuler la croissance mandibulaire après section et application d’une force de distraction).

DISTRIBUTION, n.f.

(0.2) Le passage du médicament à partir de la circulation sanguine jusqu’aux tissus corporels où il exercera son action ou sera emmagasiné.

DIURÉTIQUE, adj.

(0.2) Substance ayant comme propriété d’augmenter la production d’urine.

DIVERGENCE, n.f.

(4.0) Situation de ce qui va en s’écartant.

DOLICHO-, préf.

(8.1) Du grec dolik long. Préfixe signifiant long.

DOLICHOCÉPHALE, adj.

(8.1) Qui a la boîte crânienne allongée.

Ant. : Brachycéphale.

DOLICHOCÉPHALIE, n.f.

(2..0) État caractérisé par une tête haute et étroite.

DOLICHOFACIAL, adj.

(8.1) Qui a un long faciès.

Ant. : Brachyfacial.

DONNEUR, EUSE, n. m. ou f. et adj.

(4.0) Personne qui fait don d’un fragment de tissu ou d’un organe, en vue de son utilisation thérapeutique ou d’une transplantation.

DORSAL, ALE, AUX, adj.

Qui se rapporte au dos; désigne une position plus éloignée sur la surface du dos que celle de l’objet de référence; position de derrière en anatomie humaine.

DOSAGE, n.m.

(0.2) Proportion d’un principe actif dans un médicament.

DOSE, n.f.

Quantité totale d’un médicament ou d’un rayonnement administré à un patient.

(0.2) Quantité de médicament à administrer en une seule fois.

Dose curative, (0.2) Quantité nécessaire d’un médicament pour obtenir l’effet thérapeutique désiré contre un symptôme ou une maladie.

Dose d’entretien, (0.2) Régime posologique destiné à une thérapie chronique.

Dose de charge, (0.2) Dose à administrer en début de traitement pour obtenir rapidement un effet thérapeutique.

Dose létale, Quantité suffisamment forte pour donner la mort.

Dose toxique, (0.2) Quantité d’un médicament qui donnera l’effet d’un poison.

DOSIMÈTRE, n.m.

Petit appareil servant à mesurer les radiations émises par les rayonnements X ou les corps radio-actifs.

(1.1) Petit appareil fixé aux vêtements et qui mesure la quantité de rayons X reçus par le personnel dentaire.

DOSSIER, n.m.

Toute étape terminée d’un traitement doit être consignée au dossier qui contient toutes les données d’un cas particulier; description écrite et graphique, à la fois générale et détaillée, de la bouche d’un patient. Les remarques portent sur l’hygiène buccale, la condition des tissus mous, le site des poches parodontales [péridentaires], les dents dévitalisées, le degré de vitalité des dents suspectes, les dents manquantes (absentes et extraites), les dents à extraire, les traitements antérieurs et les appareils. Les notes devraient inclure aussi les coiffages ou les protections pulpaires pour chacune des dents, et la date de chacun de ces services. Le dossier doit montrer, au moment de l’examen, les restaurations qui sont satisfaisantes et celles qui ne le sont pas, tout comme les caries, et les dents qui viennent d’être réparées. Le dossier doit être maintenu à jour en ce qui concerne la condition de la bouche et les traitements qui y sont requis. Consigner au dossier.

(0.0) En plus des données de routine, le dossier doit inclure les examens radiologiques, le diagnostic, les plans de traitements suggérés et alternatifs et le pronostic. De plus, les précautions opératoires doivent y être consignées, en plus de toutes étapes terminées d’un traitement, etc. Le dentiste doit s’assurer de noter tous les matériaux et toutes les substances utilisées sans oublier de dater et de signer les documents.
1   ...   12   13   14   15   16   17   18   19   ...   50

similaire:

Les définitions des termes et locutions iconLes définitions des termes et locutions

Les définitions des termes et locutions iconRésumé Ce document permet d’appréhender les évolutions de la plateforme...
«utilisabilité» et précise, dans ce contexte, comment se traduit le meilleur respect possible des standards et des cadres de références...

Les définitions des termes et locutions iconI généralités sur les polymères définitions

Les définitions des termes et locutions iconTable des définitions

Les définitions des termes et locutions iconI. Proposition du sujet
«Les termes tourisme et touriste furent utilisés officiellement pour la première fois par la Société des Nations pour dénommer les...

Les définitions des termes et locutions iconRecherche de la perfection dans les formes, la géométrie, équilibre...
«Aie le courage de te servir de ton propre entendement, telle est la devise des lumières»

Les définitions des termes et locutions iconDassault Systèmes choisit la solution ips de TippingPoint pour la protection de son réseau
«Corporate». Objectif : réorganiser les échanges entre les différents sites et instaurer des standards en termes de réseau, de sécurité...

Les définitions des termes et locutions iconPartie theorique : définitions des concepts utilisés au sein de ce mémoire professionnel 5

Les définitions des termes et locutions icon8. Bibliographie Glossaire de tous les termes atm

Les définitions des termes et locutions iconProcès-verbal des DÉlibérations
«Seyssins ensemble» a bien compris qu’il existait un droit de retouche et de modification entre les termes tenus lors des conseil...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com