Les définitions des termes et locutions








télécharger 2.14 Mb.
titreLes définitions des termes et locutions
page17/50
date de publication21.01.2020
taille2.14 Mb.
typeDocumentos
ar.21-bal.com > droit > Documentos
1   ...   13   14   15   16   17   18   19   20   ...   50

DOULEUR, n.f.

Perception ou sensation désagréable d’origine nerveuse, provoquée par une maladie, un traumatisme, voire une simple compression.

DOWN (syndrome de), n.m.

(2.0) Affection due à une aberration chromosomique (le plus souvent trisomie 21).

DRAIN, n.m.

Instrument ou substance qui permet à une plaie ou à une blessure de se vider.

DRAINAGE, n.m.

(4.0) Traitement qui consiste à permettre l’évacuation ou l’élimination d’exsudat.

DRASTIQUE, adj.

Qui est énergique, rigoureux, draconien; qui qualifie un traitement médicamenteux très puissant.

DRÉPANOCYTE, n.m.

(2.0) Érythrocyte en forme de faucille ou de croissant.

DREYFUS, n.prop.

Voir : Plan de Dreyfus.

DROGUE, n.f.

(0.2) Principe actif des médicaments. Toute substance médicamenteuse. Terme qui désigne toute substance susceptible de causer une accoutumance et une dépendance physique ou psychologique.

Drogue de rue, (0.2) Drogue illégalement obtenue en raison d’une dépendance.

Drogue illicite, (0.2) Drogue dont l’usage, la distribution ou la vente sont illégaux.

DUCTILITÉ, n.f.

Propriété de certains métaux d’être étirés, allongés sans se rompre.

DUPLICATA, n.m.

Modèle en double; copie d’un modèle. En médecine dentaire, modèle tiré d’une contre-empreinte ou copie d’une radiographie.

DYS-, préf.

Signifie en difficulté, pauvre condition.

DYSCHROMIE DENTAIRE, n.f.

(2.0) Anomalie de coloration de la dent.

DYSCRASIE, n.f.

État tissulaire morbide et chronique.

DYSESTHÉSIE, n.f.

Perception anormale de la sensibilité; soit une augmentation ou une diminution anormale.

DYSFONCTION, n.f.

Trouble d’une fonction pouvant être pathogène.

DYSFONCTIONNEL, E, adj.

Qui relève de la dysfonction.

DYSGUEUSIE RADIQUE, n.f.

(0.1) Altération temporaire du goût durant et immédiatement après le traitement de radiothérapie cervico-buccale. Les fruits peuvent goûter le métal et les viandes la terre. Rentre habituellement dans l’ordre dans les deux mois qui suivent le traitement de radiation. Le goût du sucre demeure toutefois présent.

DYSKINÉSIE, n.f.

(4.0) Trouble dans l’accomplissement des mouvements (par suite de spasmes, crampes, incoordination, etc.).

(8.1) Anomalie du chemin de fermeture mandibulaire; s’oppose par son caractère fonctionnel à une dysmorphose anatomique.

DYSMORPHIE, n.f.

Anomalie de la forme des dents.

DYSMORPHOSE, n.f.

(8.1) Anomalie de forme.

DYSPNÉE, n.f.

Trouble de la respiration qui accompagne souvent les affections pulmonaires et cardiaques et certains accidents neurologiques.

(2.0) Difficulté à respirer.

DYSOSTOSE, n.f.

(2.0) Trouble du développement osseux.

Dysostose cléido-crânienne, État ou maladie héréditaire caractérisée par des malformations du crâne, la persistance des fontanelles, par de l’hydrocéphalie et l’absence ou l’atrophie des clavicules. On observe généralement du prognathisme, l’absence de certaines dents permanentes et l’inclusion dentaire. De fait, on observe une hypoplasie du maxillaire et une saillie de la mandibule; le nez est en bec de perroquet, les yeux sont écartés et saillants avec strabisme divergent et la lèvre inférieure est épaisse. Cause en outre des troubles visuels, auditifs et olfactifs et une déficience intellectuelle.

DYSPHAGIE, n.f.

(2.0) Difficulté à avaler.

DYSPLASIE, n.f.

Anomalie de composition calcique souvent héréditaire qui a pour conséquence des malformations coronaires internes ou externes.

DYSTOPIE, n.f.

Anomalie de position des dents sur les arcades.

DYSTROPHIE, n.f.

Désordre survenant à la suite d’un défaut ou d’une mauvaise nutrition.

Dystrophie musculaire, Groupe de maladies se rapportant aux muscles qui se détériorent, deviennent de plus en plus faibles et de plus en plus atrophiés. La cause n’est pas connue et il n’y a pas actuellement de traitement spécifique. La maladie peut quelquefois s’arrêter temporairement; toutes les formes ne conduisent pas à l’invalidité.

E

EC-, ECT-, préf.

Signifie hors de, en dehors de.

ÉCAILLE FRONTALE, n.f.

(7.1) Portion osseuse de l’os frontal en forme de soucoupe qui s’articule avec le pariétal et le sphénoïde.

ÉCAILLE DU TEMPORAL, n.f.

(7.1) Portion squameuse de l’os temporal.

ÉCART THÉRAPEUTIQUE, n.m.

(0.2)   Écart de concentrations plasmatiques du médicament à l’intérieur duquel la probabilité d’observer la réponse clinique désirée est relativement élevée et la probabilité d’observer une toxicité inacceptable est relativement faible. La limite inférieure constitue la concentration minimale efficace et la limite supérieure, la concentration toxique.

ÉCART TYPE, n.m.

(1.0) Mesure de dispersion des observations.

ÉCARTEMENT BI-CORTICAL, n.m.

Action de séparer la corticale osseuse linguale et buccale d’une crête édentée dans le but de l’élargir pour obtenir le volume suffisant au placement d’implants dentaires.

ÉCARTEUR, n.m.

Instrument chirurgical utilisé pour écarter les lèvres d’une plaie ou les muscles afin de mieux examiner une cavité et d’intervenir plus efficacement.

(2.1) Instrument utilisé pour écarter temporairement deux dents l’une de l’autre, pour faciliter l’accès à l’espace interproximal.

ECCHYMOSE, n.f.

(2.0) + (4.0) Tache noirâtre ou bleutée due à une infiltration diffuse de sang dans le tissu sous-cutané.

(7.0) Décoloration des tissus causée par la rupture des vaisseaux capillaires de façon spontanée ou traumatique.

ÉCHANCRURE, n.f.

L’encoche que présentent les bords de certains os.

(7.1) Dans l’anatomie de la tête et du cou, on observe plusieurs échancrures dont les suivantes:

Échancrure ethmoïdale, C’est l’échancrure postérieure du frontal où s’insère la lame criblée de l’ethmoïde.

Échancrure nasale, C’est l’échancrure en forme de V ouvert vers le bas où s’articulent les cartilages du nez.

Échancrure sigmoïde, C’est l’échancrure située entre l’apophyse coronoïde et le col du condyle de la mandibule.

Échancrure sphéno-palatine, C’est l’espace entre l’apophyse ptérygoïde et la lame verticale du palatin.

ÉCHANTILLON, n.m.

Voir : Prélèvement.

ÉCHAUDEUSE, n.f.

(5.3) Appareil servant à éliminer la cire de maquette en prothèse amovible.

ÉCLABOUSSURES, n.f.

(1.1) Particules d’un diamètre supérieur à 50 microns. Elles demeurent en suspension pendant un court laps de temps.

ÉCLISSE, n.f.

En chirurgie, synonyme d’attelle.

ÉCOLOGIE, n.f.

(4.0) Étude des milieux où évoluent les êtres vivants ainsi que des rapports de ces êtres entre eux et avec leur milieu.

ÉCOULEMENT, n.m.

Libération d’une sécrétion ou d’une substance évacuée.

ÉCRAN, n.m.

En radiologie, protection contre les rayons X.

Voir : Rare earth screen.

Écran oral, (2.0) Appareil intra-buccal pour contrer la respiration buccale.

ECTODERME, n.m.

Couche la plus extérieure des trois couches primaires de l’embryon.

-ECTOMIE, suf.

Signifie excision (enlever en coupant) dans une structure ou un organe (exemple : appendicectomie).

ECTOPIE, n.f.

Anomalie d’évolution, qui cause la mauvaise position d’un organe (exemple : dent en ectopie).

ECZÉMA, n.m.

(2.0) Affection cutanée fréquente, caractérisée par des plaques rouges très prurigineuses, couvertes de petites vésicules qui se rompent, suintent et forment des croûtes et des squames.

ÉDENTATION, n.f.

Ce terme est souvent employé pour signifier un édentement alors qu’il signifie l’action d’édenter.

ÉDENTÉ, adj.

(1.1) + (4.0) Qui a perdu une partie ou la totalité de ses dents.

(7.0) Qui n’a plus de dents (exemple : crête édentée).

ÉDENTEMENT, n.m.

État d’une denture où il manque des dents à la suite d’avulsions.

EDGEWISE (arc), mot anglais

Nom anglais donné à un appareil inventé par E.H. Angle, qui se compose d’un arc plat solidarisant les dents de l’arcade, baguées, avec mortaises; permet l’expansion maxillaire et la remise en place des dents sur une arcade (edge = bord de l’arc mis à plat; wise = de manière que).

EDTA, acro.

(3.0) Acronyme pour désigner un acide (éthylènediaminététraacétique). Solide cristallin sans odeur, blanc, dont les différents sels sont hydrosolubles. Le sel disodique dans une solution aqueuse tamponnée est utilisé comme agent de chélation dans la préparation canalaire, la déminéralisation et le retrait de la boue pariétale (smear layer).

EFFÉRENT, ENTE, adj.

Issu de; se dit de vaisseaux ou de nerfs qui partent d’un organe central.

EFFET, n.m.

(0.2) Action d’un médicament sur l’organisme.

Effet additif, Effet combiné résultant de l’action de deux ou plusieurs agents. L’effet global est égal à la somme de leurs effets isolés.

Effet arythmogène, Forme d’arythmie plus grave ou d’un nouveau type induite par un agent antiarythmique survenant dans les 30 jours après le début du traitement, et qui n’est pas associée à un événement nouveau tel qu’un infarctus du myocarde ou de l’hypokaliémie.

Syn. : Pro-arythmique.

Effet cumulatif, Effet produit par une augmentation du dosage d’un médicament en petites doses successives. L’effet sera plus grand que celui attendu en raison de l’accumulation du médicament donné.

(0.2) Action d’un médicament ou d’un traitement résultant d’une utilisation répétée.

Effet placebo, (0.2) Ensemble des effets non spécifiques, positifs ou négatifs, d’un traitement. De nature psychologique ou psychophysiologique, ces effets sont associés à la relation du patient avec la personne soignante et aux attentes et craintes du patient face au traitement.

Effet secondaire, (0.2) Conséquence autre que celle pour laquelle le médicament est utilisé et qui peut être à l’origine de réactions indésirables ou bénéfiques selon le cas.

EFFICACITÉ , n.f.

Terme qui définit une production et qui la relie à la quantité.

(1.0) Effet bénéfique produit par une intervention, un service ou un programme dans des conditions idéales.

(0.2) Capacité d’un médicament à produire l’effet désiré.

EFFICIENCE, n.f.

Terme qui définit une production et qui la relie à la qualité.

(1.0) Effet bénéfique produit par une intervention, un service ou un programme sur le terrain.

ÉGRESSION, n.f.

Signifie déplacement en dehors; ingression signifie déplacement vers l’intérieur. L’égression dentaire est le déplacement axial d’une dent.

(2.0) Voir : Extrusion.

ÉLARGISSEUR, n.m.

Voir : Alésoir.

ÉLASTIQUE, n.m.

(8.0) Ruban de caoutchouc circulaire de calibre et de dimension pré-déterminés que le patient doit accrocher sur les appareils orthodontiques à certaines étapes du traitement (Rubber bands).

ÉLASTOMÈRE, n.m.

Matériau élastique, synthétique, macromoléculaire, qui permet, par sa plasticité temporaire, de prendre des empreintes dentaires, puis de conserver dans certaines conditions de température et d’humidité les formes obtenues. Les thiocols (polysulfures) et les silicones sont des élastomères de synthèse utilisés pour la prise d’empreintes de précision.

(2.2) Polymère qui présente des propriétés élastiques analogues à celles du caoutchouc.

(5.0) Leur stabilité dimensionnelle est en relation avec le type de polymérisation. Les matériaux qui présentent une réaction d’addition (polyéther, vinyl polysiloxane) ont des dimensions plus stables que les matériaux qui présentent une réaction de condensation (polysulfures, silicone de type1). La réaction de condensation libère des produits secondaires.

ÉLECTROCARDIOGRAMME, n.m.

(7.0) Ou ECG, enregistrement de l’activité électrique du cœur.

ÉLECTROENCÉPHALOGRAMME, n.m.

(7.0) Ou EEG, enregistrement de l’activité électrique cérébrale.

ÉLECTROCAUTÈRE, n.m.

Cautère physique qui comporte une pointe métallique portée au rouge incandescent par un courant électrique.

ÉLECTROCAUTÉRISATION, n.f.

Destruction à l’aide d’un électrocautère, provoquant une escarre.

ÉLECTROCHIRURGIE, n.f.

(5.0) Chirurgie accomplie avec un appareil sur lequel on peut adapter différents embouts pour permettre de couper les tissus mous sous l’effet d’un courant électrique de faible intensité. Il est utilisé pour donner un accès aux limites cervicales d’une préparation lors de la prise d’empreinte finale. Une rétraction chirurgicale du tissu gingival est ainsi obtenue permettant l’accès aux limites cervicales et une épaisseur adéquate du matériau à empreinte. L’appareil permet aussi de faire une électrocoagulation pour arrêter un saignement au niveau des tissus mous.

ÉLECTRODE, n.f.

Surface métallique qui permet la transmission du courant électrique avec ou sans électrolyte.

ÉLECTROMYOGRAMME, n.m.

(7.0) Ou EMG, enregistrement de l’activité électrique musculaire.

ÉLÉVATEUR, n.m. ou adj.

1. Appareil de chirurgie utilisé comme levier pour luxer, soulever et extraire les dents ou leurs racines.

2. Qualificatif des muscles masticateurs ou pharyngiens qui provoquent une élévation des organes sur lesquels ils sont fixés.

ÉLÉVATION SINUSALE, n.f.

(5.2) Acte chirurgical consistant à relever la membrane de Schneiderian et le périoste sous-jacent en les décollant de la cavité sinusale.

ÉLISA, acro.

(4.0) Acronyme de l’enzyme linked immunoassay. Cet acronyme provient des mots anglais suivants : Enzyme-Linked-Immuno-Sorbent-Assay. C’est un procédé de dosage des antigènes et des anticorps antimicrobiens et antiviraux. Ce procédé est inspiré de la méthode radio-immunologique dans laquelle le marqueur radioactif est remplacé par une enzyme.

EM-, EN-, END-, préf.

Signifie à l’intérieur, dedans, sur.

ÉMAIL, n.m.

Substance qui protège la partie coronaire de la dentine.

(1.1) Substance très calcifiée qui recouvre la couronne de la dent et protège la dentine.

(2.1) Matière dure dont est faite la portion externe de la couronne d’une dent.

(5.0) Substance hautement calcifiée qui forme la couche la plus externe de la couronne d’une dent.
1   ...   13   14   15   16   17   18   19   20   ...   50

similaire:

Les définitions des termes et locutions iconLes définitions des termes et locutions

Les définitions des termes et locutions iconRésumé Ce document permet d’appréhender les évolutions de la plateforme...
«utilisabilité» et précise, dans ce contexte, comment se traduit le meilleur respect possible des standards et des cadres de références...

Les définitions des termes et locutions iconI généralités sur les polymères définitions

Les définitions des termes et locutions iconTable des définitions

Les définitions des termes et locutions iconI. Proposition du sujet
«Les termes tourisme et touriste furent utilisés officiellement pour la première fois par la Société des Nations pour dénommer les...

Les définitions des termes et locutions iconRecherche de la perfection dans les formes, la géométrie, équilibre...
«Aie le courage de te servir de ton propre entendement, telle est la devise des lumières»

Les définitions des termes et locutions iconDassault Systèmes choisit la solution ips de TippingPoint pour la protection de son réseau
«Corporate». Objectif : réorganiser les échanges entre les différents sites et instaurer des standards en termes de réseau, de sécurité...

Les définitions des termes et locutions iconPartie theorique : définitions des concepts utilisés au sein de ce mémoire professionnel 5

Les définitions des termes et locutions icon8. Bibliographie Glossaire de tous les termes atm

Les définitions des termes et locutions iconProcès-verbal des DÉlibérations
«Seyssins ensemble» a bien compris qu’il existait un droit de retouche et de modification entre les termes tenus lors des conseil...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com