I. Notion de système d’information : Une proposition de définition








télécharger 197.91 Kb.
titreI. Notion de système d’information : Une proposition de définition
page1/10
date de publication21.10.2016
taille197.91 Kb.
typeDocumentos
ar.21-bal.com > droit > Documentos
  1   2   3   4   5   6   7   8   9   10
Système d’Information

Parina Hassanaly

I. Notion de système d’information : Une proposition de définition



L’approche des systèmes d’information ne peut être seulement envisagée d’un point de vue technologique, mais doit être plus complexe, en englobant également les dimensions informationnelle et organisationnelle. Les systèmes d’information ne sont pas uniquement présents dans les entreprises ; ils le sont dans tous types d’organisations, cela quelque soit leur taille.
Définition par Robert Reix : « Un Système d’information (SI) est un ensemble organisé de ressources : matériel, logiciel, personnel, données, procédures… permettant d’acquérir, de traiter, de stocker des informations (sous forme de donnée, textes, images, sons, etc.) dans et entre des organisations ».

Il s’agit également d’un ensemble finalisé, construit à partir de différentes ressources et susceptible d’être définit à différents niveaux.

A. Un ensemble organisé à partir de différentes ressources :



Parmi les ressources composant un SI, on compte :

  • Les personnes/ressources humaines : un système ne peut fonctionner en autonomie totale, il a besoin de personnes intervenantes, de ressources humaines. On retrouve donc deux types d’intervenants: d’un côté des utilisateurs du système et de l’autre des spécialistes de la construction de celui-ci (analystes, programmeurs qui développent et implantent les bases technologiques et assurent son fonctionnement).

  • Le matériel : soit les technologies numériques de l’information (réseaux, ordinateurs, etc.). Cependant, un système d’information ne se confond pas avec un système informatique et ne se réduit pas uniquement à lui.

  • Les logiciels : soit les programmes utilisés ou modèles interprétatifs nécessaires pour convertir les informations en données. Il s’agit en quelque sorte de réservoirs de modèles pour agir (ex : Excel, etc.). Un logiciel est un programme qui permet de passer de données brutes à un modèle par le biais d’une interprétation.




  • Les procédures : soit la partie dynamique du SI, assurant la coordination entre les différents acteurs de l’organisation par la définition des rôles respectifs des hommes et des machines. La partie procédure est importante dans la mise en place d’un système d’information car il y a imbrication de taches automatisées réalisées par l’ordinateur et des taches manuelles confiées à l’utilisateur. La définition des rôles respectifs de l’homme et de la machine est décrite par ces procédures qui constituent la partie dynamique du système d’information et assure la coordination entre les différents acteurs dans l’organisation.

  • Les données : soit les matérialisations sous formes variées (chiffres, texte, images, son…), des informations détenues par l’organisation. Ces ressources essentielles sont la matière première des traitements, elles concrétisent les connaissances de l’organisation et sont un véritable actif indispensable à son fonctionnement.


Le SI ne se limite pas à la juxtaposition de différentes ressources, c’est le résultat d’un travail de construction répondant aux objectifs fixés au système par ses utilisateurs (futurs).

B. Un ensemble finalisé pour répondre à des objectifs :



Un SI est un système finalisé pour répondre à des objectifs :

  • Saisir les données : soit acquérir sous une forme acceptable pour les ordinateurs et logiciels les informations à traiter (NB : On compte environ 20% d’erreurs d’où l’importance du contrôle de saisie).

  • Traiter des données : soit transformer les données primaires en résultats par des opérations de transformation, de calcul, de sélection, et de mise en forme.

  • Mémoriser et conserver des données : soit les stocker sous une forme exploitable et afin de pouvoir les retrouver rapidement et sans erreur. Cet objectif s’exprime parfois sous la forme d’une obligation légale (ex : obligations légales de veiller à la régularité et à la conservation de la comptabilité).

  • Communiquer des données: soit les transmettre à d’autres utilisateurs (hommes ou machines) sous une forme admise.


Un SI performant offre de nombreuses possibilités pour baisser les coûts et atteindre une meilleure efficacité. Les acquis majeurs de cette recherche d’efficacité correspondent aux finalités suivantes :

  • Automatiser des tâches de traitement de l’information : soit des rapports avec des paramétrages faits par avance (ex : Excel). C’est une activité qui induit un gain de temps dans l’organisation du travail, l’ordinateur prenant la fonction d’un automate.

  • Aider à la décision par la fourniture d’informations adaptées : soit une aide à la décision par l’intermédiaire de modèles de décision qui permet d’augmenter l’efficacité de la prise de décision (ex : logiciel SAP, système expert, édition d’un tableau de bord mensuel, etc.). L’ordinateur fournit des éléments permettant de prendre la décision mais celle-ci revient généralement au cadre qui s’en occupe : l’homme conserve la maitrise.

  • Aider à la communication en interne et en externe : soit l’échange (électronique) de données sous des formes diverses : messages textuels, graphiques, etc.


Le but de tout SI est d’apporter un soutien aux processus de travail dans une organisation selon 3 modalités principales (pouvant être combinées) :

  • Fournir de l’information

  • Assister le travail humain

  • Automatiser le travail

La combinaison résultante n’est pas une obligation, elle est soit recommandée, soit discrétionnaire.
La définition des objectifs et des contraintes du SI va se faire à travers un cahier des charges, une opération déterminante pour le succès d’utilisation d’un système. Pour beaucoup de gens, le SI est dédié à de grandes entreprises et on imagine qu’il est collectif. Or la notion de SI peut se caractériser à plusieurs niveaux.

C. Un ensemble défini à plusieurs niveaux :



La notion de SI peut se caractériser à plusieurs niveaux :

  • 1er niveau, Individuel : système utilisé par un seul individu, à son poste de travail (ex : profession libérale, etc.).

  • 2e niveau, Collectif : même système utilisé par plusieurs individus dans l’organisation ; cela concerne généralement un service ou une fonction particuliers (ex : gestion de la paie par un service RH).

  • 3e niveau, Organisationnel : système accessible à l’ensemble des membres de l’organisation (ex : la messagerie ou le système de documentation générale).

  • 4e niveau, Inter-organisationnel : des organisations différentes s’entendent pour échanger et traiter par des voies automatiques des informations d’intérêt commun (ex : des échanges de données informatisées entre clients et fournisseurs ou encore entre douanes de l’espace Schengen qui recoupent et alimentent en temps réels leurs statistiques de flux intérieurs).


Dans la réalité, un ordinateur en réseau s’inscrit dans toutes ces divisions. Cette typologie utile sur le plan pédagogique ne signifie pas qu’il y ait séparation étanche car en pratique, tous les niveaux cohabitent souvent dans une organisation.

Conclusion : Le SI est un ensemble qui manipule et produit de l’information. Il utilise des technologies de l’information et est imbriqué dans le fonctionnement et la structure d’une organisation. Il s’agit d’un objet multidimensionnel, susceptible d’être caractérisé sous 3 dimensions :

Informationnelle

Technologique

Organisationnelle

  1   2   3   4   5   6   7   8   9   10

similaire:

I. Notion de système d’information : Une proposition de définition iconLa présence d'un système d'information informatisé est devenue une...

I. Notion de système d’information : Une proposition de définition iconCe manuel est destiné à toute personne de l’entreprise, ou extérieure...
«transformation de support d’information matériel (support papier) en fichier numérique». L’action de dématérialiser une information...

I. Notion de système d’information : Une proposition de définition icon1. Le système de gestion de base de données relationnelles A. La définition du sgbdr

I. Notion de système d’information : Une proposition de définition iconEssentiellement le cas de la France. Notion de vandalisme. Notion...
«la notion de patrimoine» revue de l’art n°49, 1980. Réédité 1995. Présent dans la biblio virtuelle

I. Notion de système d’information : Une proposition de définition iconManifestation : Les systèmes de gestion de contenu (cms) Demi-journée...
«métier» et «stratégie» de l’entreprise, au cœur de leur système d’information

I. Notion de système d’information : Une proposition de définition iconCompetences a developper pour une
«La recherche documentaire ne se limite pas à l’utilisation d’outils de recherche. C’est un processus qui débute par la définition...

I. Notion de système d’information : Une proposition de définition iconProjet régional de renforcement des Systèmes Nationaux d’Information...

I. Notion de système d’information : Une proposition de définition iconCahier des charges du système d’information

I. Notion de système d’information : Une proposition de définition iconTermes de référence de l’expert en Système d’Information Géographique

I. Notion de système d’information : Une proposition de définition iconRemplacement du système d'information comptable de mise à jour du projet # 2








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com