8. Bibliographie Glossaire de tous les termes atm








télécharger 174.08 Kb.
titre8. Bibliographie Glossaire de tous les termes atm
page1/6
date de publication24.03.2017
taille174.08 Kb.
typeBibliographie
ar.21-bal.com > droit > Bibliographie
  1   2   3   4   5   6

SURIA PASCAL KARIM EL KHAZEN

RT ENSEA 1999



Architecture ATM






Section Réseaux et Télécommunication

Travaux pratiques de synthèse

Année 1999-2000

SOMMAIRE


  1. Sujet




  1. Approche technique de l’ATM




  1. Charge du réseau, services majoritaires, captures




    1. Description du réseau actuel de l’ENSEA

    2. Répartition des services et choix des protocoles majoritaires

    3. Charges des protocoles choisis




  1. Détermination de la charge induite par les services


4.1 Extraction des données utiles

4.2 Charge des protocoles


  1. Modélisation d’un réseau ATM




    1. Théorie de la commutation ATM

    2. Proposition d’architecture ATM pour le brin enseignement de l’ENSEA

5.3 Emulation de LAN


  1. Conclusion




    1. Efficacité des mesures

    2. Avenir




  1. Annexe


8. Bibliographie


  1. Glossaire de tous les termes ATM



Sujets : Simulation d’un réseau LAN ATM avec le logiciel OPTRAN LEARNATM


  • A partir d’un analyseur de réseau, relever la taille des paquets des données spécifiques à différents services (SMTP, NFS, DNS…) ;

  • Créer un filtre scénario reprenant chronologiquement les tailles de paquets relevés pour chaque service étudié, en déterminer la charge du brin d’un réseau ATM, qui serait relié à un serveur fournissant uniquement le service sous le protocole AAL 5 ;

  • Proposer une architecture (regroupement de serveurs, disposition des serveurs) d’un réseau ATM fournissant l’ensemble des services mesurés dans la première phase, qui correspondrait à une solution optimale (charge optimale, prise en compte des possibilités d’évolution…).


2. Approche technique d’ATM
INTRODUCTION
L’ATM est une technique de commutation, de multiplexage, voire de transmission, qui est une variante de la commutation par paquets en ce qu’elle fait appel à des paquets courts et de taille fixe appelés cellules. Dans les commutateurs, le traitement de ces cellules est limité à l’analyse de l’entête pour permettre leur acheminement vers les files d’attente appropriées. Les fonctions de contrôle de flux ou de traitement d’erreurs ne sont pas effectuées dans le réseau ATM, mais laissées à la charge des applications utilisatrices ou des équipements d ‘accès.
Ces caractéristiques permettent à l’ATM de répondre raisonnablement aux contraintes de trafics aussi différents que la voix, les images animées ou les données. Ce mode de transfert universel rend possible l’intégration de tous types de services sur un accès unique au réseau. L’ATM est une technologie que s’adapte aussi bien aux réseaux publics à large bande qu’aux réseaux privés et aux réseaux locaux d’établissement.

ORIGINE DU MODE DE TRANSERT ATM



Le mode de transfert ATM résulte de l’adoption d’un compromis entre les techniques de commutation de paquets et celles de commutation de circuits.
Les avantages repris au mode circuits sont notamment :

  1. La charge utile de la cellule (payload) est transportée par le réseau de manière totalement transparente, comme le sont les 8 bits d’un intervalle de temps ;

  2. Cette charge utile a une longueur fixe, tout comme l’octet d’un intervalle de temps, ce qui permet de concevoir des commutateurs relativement simples et performants ;

  3. La charge utile est courte et cette caractéristique autorise l’émulation de circuit tout en garantissant une gigue compatible avec les contraintes imposées pour la transmission de la voix ou des images animées.


De même, certains avantages découlent du mode paquet :

  1. La source et le réseau ne sont pas liés par la nécessité d’émettre ou de recevoir une quantité d’information en synchronisme avec une trame et pendant un intervalle de temps affecté à la connexion considérée. L’échange avec le réseau est asynchrone et la source gère son débit, dans les limites d’un contrat défini en début de communication ;

  2. Afin d’optimiser les liens du réseau, il est possible d’effectuer un multiplexage statique des connexions, sous réserve que la qualité de service requise par chacune d’elles le permette ;

  3. L’utilisation d’un routage par étiquette ouvre le champ à de multiples possibilités, telles que : la diffusion, la constitution de groupes d’utilisateurs, la hiérarchisation du réseau en faisceaux et voies virtuelles.


En résumé, l’ATM combine la simplicité de la commutation de circuit avec la flexibilité de la commutation de paquets.

CONTRAINTES AUXQUELLES DOIT POUVOIR REPONDRE ATM
La définition d’un mode de transfert unique universel amène à considérer toutes les contraintes imposées par de nombreuses applications. Ces contraintes ne peuvent être hiérarchisées : elles sont toutes aussi critiques les une par rapport aux autres, et leur importance relative n’est liée qu’à l’application.
Trois principales contraintes peuvent être néanmoins prises en compte :

  1. Le temps réel : la transmission de la voix, avec la vidéo par exemple, présente des exigences de temps réel. Toutes les 125 us, un échantillon du signal sonore doit être émis sous forme d’un octet, et ce dernier doit être restitué en réception avec la même régularité. La technique de commutation de circuits fournit un service isochrone qui répond à de telles exigences. Néanmoins, une émulation de circuit est concevable par une technique de type paquet, sous réserve que le retard global et ses variations soient limités : l’utilisation de paquets courts et de taille fixe est favorable à une telle approche.




  1. Le débit : un réseau multiservice doit supporter un grand nombre de débits. Ces derniers peuvent de plus être sporadiques ou non symétriques. D’autre part, il n’est pas possible de relier ne fois pour toutes les caractéristiques d’un service donné et le débit correspondant : ce dernier évolue dans le temps compte tenu des progrès effectués dans le domaine des algorithmes de compression et grâce à la disponibilité de processeurs de signaux très performants. Enfin, il est difficile de prévoir les caractéristiques des services futurs. La souplesse d’adaptation à toutes sortes de débits est donc nécessaire à un réseau multiservice, afin d’en assurer la pérennité.




  1. La qualité de service : elle varie selon la tolérance des applications vis à vis des perturbations subie par l’information. Un mode de transfert commun doit ainsi s’accommoder raisonnablement de cette variété. Il est nécessaire d’insérer une fonction d’adaptation proche de l’application et capable de compenser les imperfections du réseau.



  1   2   3   4   5   6

similaire:

8. Bibliographie Glossaire de tous les termes atm iconBibliographie Glossaire

8. Bibliographie Glossaire de tous les termes atm iconJacquou le Croquant À mon ami Alcide Dusolier Pour tous les mots...

8. Bibliographie Glossaire de tous les termes atm iconNeuf commentaires sur le Parti communiste – 7ème partie
«passé le chaos, le monde retrouve la paix, mais 7 ou 8 ans après, le chaos doit resurgir.» [1] En d’autres termes une révolution...

8. Bibliographie Glossaire de tous les termes atm iconRésumé Ce document permet d’appréhender les évolutions de la plateforme...
«utilisabilité» et précise, dans ce contexte, comment se traduit le meilleur respect possible des standards et des cadres de références...

8. Bibliographie Glossaire de tous les termes atm iconLa recherche de la vérité
«à côté» des autres. Tous les enseignements à tous les degrés doivent y être articulés en sollicitant les dimensions émancipatrices...

8. Bibliographie Glossaire de tous les termes atm iconRéunion de travail du 3 octobre 2007 : Christine Berthaud, Nathalie...

8. Bibliographie Glossaire de tous les termes atm iconBibliographie Ce document, la bibliographie détaillée et les données...

8. Bibliographie Glossaire de tous les termes atm iconLes définitions des termes et locutions

8. Bibliographie Glossaire de tous les termes atm iconLes définitions des termes et locutions

8. Bibliographie Glossaire de tous les termes atm iconBibliographie Bibliographie relative à la ville de Casablanca
«Variations spatiales du privé et du public à travers les exemples de Ben M'sik et de Hay Moulay Rachid à Casablanca»








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com