Lire une oeuvre argumentative du xixe siècle contre la peine de mort








télécharger 354.52 Kb.
titreLire une oeuvre argumentative du xixe siècle contre la peine de mort
page1/6
date de publication26.03.2017
taille354.52 Kb.
typeDocumentos
ar.21-bal.com > droit > Documentos
  1   2   3   4   5   6
Lire une oeuvre argumentative du XIXe siècle contre la peine de mort:

Le Dernier jour d’un condamné, de Victor Hugo

Gabrielle PHILIPPE-SAUVILLERS, professeur agrégé de Lettres modernes,

Collège Pierre Mendès-France, Paris 20ème
En introduction :
- problématique : repérer les enjeux d’une œuvre engagée, analyser les procédés d’écriture au service de l’argumentation et construire ses propres arguments sur les thèmes de la peine de mort, de la pénalité et de l’éducation.

- public visé : classe de 3ème très hétérogène de ZEP. L’ouvrage a l’avantage d’être très court, et très peu onéreux : l’édition à laquelle nous nous référons est l’édition Classiques Hachette, mais les élèves ont majoritairement fait l’acquisition de l’édition Librio à 2€.

- insertion dans la progression annuelle : cette séquence est étudiée en décembre, après une séquence consacrée à la littérature de la première guerre mondiale, et avant une séquence consacrée à la lecture intégrale de Inconnu à cette adresse, de Kressmann-Taylor. Les élèves ont lu en amont, de manière cursive, La Nuit du Renard de Mary Higgins Clark, et effectué un relevé des arguments pour et contre la peine de mort développés dans le premier chapitre et dans l’ensemble du roman. Cette période de l’année est donc essentiellement concentrée sur l’étude de textes argumentatifs de genres très variés.

Objectifs :
Lecture : Comprendre les enjeux et l’intérêt d’une lecture du Dernier jour, Analyser le premier chapitre d’une œuvre ; L’évocation poétique et satirique de la sentence ; Evaluer ses capacités de lecture analytique ; Comprendre un projet d’écriture ; Repérer la théâtralité d’un récit et ses enjeux; L’annonce de l’exécution ; Observer l’organisation spatio-temporelle du récit ; le récit des dernières heures, le titre et la notion d’œuvre argumentative / engagée ;
Ecriture : Imaginer une lettre d’adieu réinvestissant les différents procédés d’écriture étudiés, et développant des arguments construits ; Rédiger un dialogue argumentatif opposant un partisan de la peine de mort et un partisan de son abolition ; Rédiger une lettre argumentative proposant un scénario inspiré du roman à un réalisateur.
Outils de la langue : Repérer les procédés de caractérisation et de description d’un sentiment : a-La caractérisation du nom b-Les procédés poétiques permettant de décrire un sentiment ; La voix active et la voix passive ; Découvrir une autre langue: l’argot ; Les registres de langue
Oral : exercices théâtraux, improvisations.
Analyse de l’image : analyser des photographies ou illustrations de presse dénonçant la peine de mort aux Etats-Unis ; analyser une illustration de L’Assiette au beurre.
B2i : Faire des recherches sur Internet et mettre en page les informations trouvées pour constituer un dossier.







Objectif(s)

support(s)

activité(s)

Séance 1
Lecture


Introduction: Comprendre les enjeux et l’intérêt d’une lecture du Dernier jour

Chapitres I à III

Distribuer Tableau sur l’Organisation spatio-temporelle du récit, pour la séance 12.


Séance 2
Lecture


Analyser le premier chapitre d’une oeuvre

Chapitre I




Séance 3 a
O.L.

Repérer les procédés de caractérisation et de description d’un sentiment : a-La caractérisation du nom


Chapitre I




Séance 3 b
O.L.

b-Les procédés poétiques permettant de décrire un sentiment







Séance 4
Lecture

L’évocation poétique et satirique de la sentence
Ou : Evaluer ses capacités de lecture analytique

Chapitre II

Cours à compléter

Dictée et contrôle O.L.












Séance 5
O.L.

La voix active et la voix passive

Extraits des chapitres XIII et XIV

Cours à compléter

Séance 6
Ecriture

Imaginer une lettre d’adieu adressée par le condamné à sa fille Marie, et destinée à être lue par celle-ci lorsqu’elle aura seize ans. En ayant recours aux différents procédés d’écriture étudiés en cours, vous y exprimerez les sentiments et regrets d’un père, et vous y développerez quelques arguments construits dans lesquels il justifiera sa situation de condamné.

Séance 7
Lecture

Comprendre un projet d’écriture


Chapitres VI, VII, XLVI, XLVII

Avoir lu Ch. IV à XII

Contrôle de lecture: questions sur les Chapitres III à XIII

Avoir lu Ch. III à XIII


Séance 8
O.L.

Découvrir une autre langue: l’argot

Ou : Les registres de langue

Chapitres V et XVI

Questions de compréhension sur des extraits

Avoir lu Ch. XIII à XVII (et si possible XXI)


Séance 9
Lecture

Repérer la théâtralité d’un récit et ses enjeux: Ch. XIII: Le ferrement des forçats

Chapitre XIII

Avoir lu Ch. XXII à XXIV


Séance 10
Lecture

L’annonce de l’exécution







Contrôle de lecture: questions sur les Chapitres XIV à XLVII

Avoir lu Ch. XXV à XLVII


Séance 11
Oral


Improvisations théâtrales sur le thème de la tête,

dans Le Dernier jour d’un condamné, de Victor Hugo

Phrases extraites de l’ensemble de l’œuvre, comportant toutes le mot « tête ».

Exercices inspirés de pratiques proposées dans l’ouvrage remarquable : Coups de théâtre en classe entière, de Chantal DULIBINE et Bernard GROSJEAN, ed. CRDP de Créteil.


Séance 12
Lecture

Observer l’organisation spatio-temporelle du récit (à l’aide du tableau complété par les élèves au fil de leur lecture)

(Et/ou : Mettre en scène (jouer) les rencontres avec d’autres personnages

Le Prêtre Ch. XXVII, XXX - L’architecte: Ch. XXXI - Le gendarme: Ch. XXXII

cf. Repères Hachette p64 &sqq + p96 à 109

O.L.: Insertion du dialogue dans le récit (révision))

Tableau à compléter distribué à la fin de la séance 1

Avoir lu toute l’oeuvre

Séance 13
Lecture

Conclusion : le récit des dernières heures, le titre et la notion d’œuvre argumentative / engagée




Avoir relu les Ch. XLVIII et XLIX


Séance 14
Image

Analyser un montage photographique et des illustrations de presse dénonçant la peine de mort

Illustration de Steinlen pour l’Assiette au beurre

NRP p.15 + couverture

Et/ ou p.168-169 manuel 3ème Bordas

Observation et réponse à un questionnaire.

Séance 15: Recherches (B2I) / Exposés

  • Victor Hugo et son engagement contre la peine de mort

  • La peine de mort hier et aujourd’hui, en France et dans le monde

  • Les conditions de vie des ouvriers au XIXe siècle




Evaluation finale

Evaluation finale de type Brevet

sur le Dernier jour d’un condamné, p.98-99 du Manuel Français livre unique 3ème, Hatier (ou sujet Grèce 2000)

Ecriture: 2 sujets au choix :

Imaginez un dialogue d’une vingtaine de ligne dans lequel vous prendrez parti contre la peine de mort, face à un interlocuteur qui la défend farouchement. En repensant aux descriptions des tourments du condamné de Victor Hugo, vous inviterez votre un interlocuteur, en soignant votre expression (figures de style, rythme des phrases, ponctuation du dialogue...) à se mettre un moment à la place de celui qui va mourir, quels que fussent les crimes qu’il a commis.

Ou :

Vous êtes scénariste et vous avez écrit, d’après la nouvelle de Victor Hugo, le scénario d’un film. Vous adressez une lettre à un réalisateur pour lui présenter votre projet. Vous vous attachez, dans cette lettre, à le convaincre de réaliser ce film en mettant en évidence les qualités “cinématographiques” de ce l’histoire, et la nécessité de produire un film sur la peine de mort.
Et / Ou : questions sur la préface du Dernier jour, sur un extrait de Claude Gueux, et sur la Nuit du Renard.



Prolongement 1: Analyser le film Dancer in the dark, de Lars Von Trier.


Séance 3 : Repérer des procédés de caractérisation et de description d’un sentiment
Support: Ch I, Dernier jour

Manuel: p.113..., p.121..., p.176...
Séance 3 a : La caractérisation du nom (Manuel Gramm&Comm, p.113-114)
1) Les expansions du nom
a- L’épithète liée et détachée
Ecrire les deux extraits suivants au tableau, et demander aux élèves de souligner les mots caractérisant «cette pensée», en donnant la nature et la fonction de ces mots.
Ex: «(...)cette pensée infernale, comme un spectre de plomb à mes côtés, seule et jalouse(...)»

«(...)cette fatale pensée écrite dans l’horrible réalité qui m’entoure (...)»
Le nom peut être caractérisé à l’intérieur du GN par une épithète. Celle-ci est un adjectif, un participe passé, ou une proposition subordonnée relative.. On distingue l’épithète liée, placée directement avant ou après le nom; et l’épithète détachée, qui est séparée du groupe nominal par une virgule ou par d’autres mots.

NB : Souligner le cas particulier de la proposition subordonnée relative, dont la fonction est complément de l’antécédent.

Faire écrire les exemples en précisant les natures/fonctions à l’aide de flèches.
b-Le CDN
idem: Ex: «(...) la dalle mouillée et suante de ma cellule», le condamné à mort
Le CDN est un groupe prépositionnel généralement introduit par: de, à, en; sans est plus rare.

Le noyau du CDN peut être un nom, mais aussi un infinitif (la peur de mourir), un pronom (la confiance en soi), ou un adjectif (une idée pleine d’angoisse).
c- L’apposition
Ex: «Cette fatale pensée (...): -Condamné à mort, le roi Charles X
L’apposition est un nom ou un GN qui est séparé du GN qu’il caractérise par une virgule à l’écrit, et une pause à l’oral. Parfois, il en est séparé par une préposition (la ville de Paris).

L’apposition est reconnaissable au fait qu’il y a une identité entre elle et le GN qu’elle caractérise: le roi = Charles X, la ville = Paris.

2) L’attribut
a- L’attribut du sujet

Ex: «Maintenant je suis captif».

Cette idée devenait obsédante, et elle allait le rester.

Son angoisse paraissait être de mourir.

Le narrateur est un condamné à mort.

Les verbes être, devenir, rester, sembler, paraître, demeurer...sont des verbes attributifs. Ils sont suivis d’un attribut du sujet qui est un adjectif, un pronom, parfois un infinitif ou un GN.

NB: L’attribut fait partie du groupe verbal: il ne peut donc être ni supprimé, ni déplacé.
b-L’attribut du COD
Ex: Il se considère comme un damné. Il trouve cette idée abominable.
Les verbes rendre, faire, trouver, croire, juger, considérer, appeler... permettent de construire des attributs du COD. L’attribut du COD est parfois précédé des prépositions comme ou pour.

L’attribut du COD caractérise le COD. Il fait partie du GVerbal, et donc, contrairement à l’épithète, il ne peut pas être supprimé.
(Il trouve cette idée abominable = Il la trouve abominable: l’attribut ne disparaît pas si on remplace le COD par un pronom)

(Cette idée abominable l’obsédait = adj épithète de «cette idée»: Elle l’obsédait)

Exercices d’application, p.115-117

Séance 3b : Procédés poétiques permettant de décrire des sentiments
Support: Ch I ou II du Dernier jour
1) Le rythme des phrases
La variation du rythme des phrases peut créer différentes impressions:
- un rythme binaire produit une impression de stabilité, d’équilibre, ou a au contraire un caractère tranchant: «Mon corps est aux fers dans un cachot, mon esprit est en prison dans une idée.»
- le rythme ternaire produit inversement une impression d’instabilité, de malaise, ou au contraire de majesté dans certains poèmes (c’est le rythme de la valse). Ce rythme omniprésent dans le premier chapitre du Dernier jour, et dans les chapitres suivants, donne de l’élan au texte, et convient bien à l’expression du malaise du condamné.
  1   2   3   4   5   6

similaire:

Lire une oeuvre argumentative du xixe siècle contre la peine de mort iconRevolution industrielle et vie quotidienne au xixe siecle
«révolution industrielle» pour le xixe siècle. A quoi te fait penser cette expression ?

Lire une oeuvre argumentative du xixe siècle contre la peine de mort iconPenser le «petit» de l’Antiquité au xixe siècle
...

Lire une oeuvre argumentative du xixe siècle contre la peine de mort iconCours. Le bonapartisme est-il de droite ?
«Le xixe siècle fut le siècle de Napoléon iii» phrase de Anceau. IL faut capter la bienveillance du correcteur

Lire une oeuvre argumentative du xixe siècle contre la peine de mort iconLe Levant, une identité oubliée ?
«colonies» avec à leur tête le consul, sont français, anglais, hollandais, vénitiens, génois, au xviiie siècle, autrichiens ou américains...

Lire une oeuvre argumentative du xixe siècle contre la peine de mort iconChapitre 1 : L’urbanisation au xixe siècle

Lire une oeuvre argumentative du xixe siècle contre la peine de mort icon1 D. pellerano (xixe-xxe siècle)

Lire une oeuvre argumentative du xixe siècle contre la peine de mort icon4. Réunion de 4 assiettes en faïence fine, xixe siècle

Lire une oeuvre argumentative du xixe siècle contre la peine de mort iconMobilisation contre la solitude 26 associations agissent au quotidien contre la solitude
«Pas de solitude dans une France fraternelle» ont participé le 7 juillet dernier à une opération de sensibilisation du grand public....

Lire une oeuvre argumentative du xixe siècle contre la peine de mort iconI – Gravures Dessins Aquarelles Tableaux anciens et du xixe siècle

Lire une oeuvre argumentative du xixe siècle contre la peine de mort iconCroissance économique, mondialisation et mutation des sociétés depuis...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com