I. Introduction








télécharger 216.39 Kb.
titreI. Introduction
page3/6
date de publication11.07.2017
taille216.39 Kb.
typeDocumentos
ar.21-bal.com > droit > Documentos
1   2   3   4   5   6

III.2.CONCEPTION DE LA BASE DE DONNEES


1. Approches

2. Processus de conception suivant l'approche Globale

3. Processus de conception selon l'approche par intégration des besoins

3.1. Par les dépendances fonctionnelles

1. Identification des fichiers par flux sortant

2. Etude des fichiers et élimination des redondances

3. Détermination du volume de chaque fichier

4. Etablissement du diagramme de structure des données (DSD)

5. Détermination des caractéristiques des attributs

6. Documentation

3.2. Par les Flow charts

4. Conclusion
L'objectif de cette étape est la structuration de l'ensemble des données de l'organisation ainsi que leurs liaisons. Cette structuration est représentée graphiquement en schéma ou modèle. Pour élaborer un modèle de données (Schéma conceptuel, schéma externe) il y a plusieurs techniques :

1. On part du réel on identifie les objets

2. D'une liste de propriété ou catalogue des information qu'on structure en objets.

III.2.1.Approches



Approche 1 : Globale

La base de données représente la mémoire de l'activité de l'organisation. La question qui se pose dans cette approche est relative à la pertinence d'une information. Il s'agit de se poser la question doit-on la mémoriser ou non? La méthode MERISE s'inscrit dans cette catégorie ainsi que la notion de relation UNIVERSELLE.

----> schéma

Approche 2 : Par intégration des besoins

La base de donnée est une intégration des différentes vues ou besoins en information de l'organisation. (méthode FLORY)
Pour élaborer la Schéma conceptuel :

1. Identification des besoins en information que la base de données devra satisfaire, les exprimer sous la forme de modèles externes dans un formalisme compatible avec celui du futur modèle conceptuel.
2. Concevoir le modèle conceptuel, c'est à dire faire la synthèse des besoins en information exprimés sous la forme de modèles externes. Cette phase est généralement escamotée lorsque le formalisme utilisé est un formalisme d'implantation et non de conception. Dans ce cas, la synthèse est réalisée au cours de la phase suivante.
3. En déduire les structures logiques puis physiques internes (internal schéma) de la base de données en les optimisant par rapport aux utilisations envisagées.

----> schéma

Comme nous venons de le voir, la conception d'une base de données peut être réalisée selon différentes approches. Derrière chaque approche il existe sur le marché une multitude de méthodes. Nous allons, dans ce paragraphe, présenter deux manières de concevoir la base de données.

III.2.2.Processus de conception suivant l'approche Globale


(à développer : MERISE, RELATION UNIVERSELLE?..)

III.2.3.Conception selon l'approche par intégration des besoins


La conception de la base de données selon l'approche "Intégration des besoins" est un processus qui à partir des besoins des utilisateurs consiste à déterminer la structure de la base de données. Lorsque cette tâche sera accomplie l'analyste aura établi les attributs, la clé et le volume de chaque fichier de la base de données ainsi que les liens entre fichiers.

1.Par les dépendances fonctionnelles


1. Identifier les fichiers nécessaires à la production de chaque flux sortant

Lorsqu'il aura réalisé cette tâche, l'analyste disposera pour chaque output d'un ensemble de fichiers normalisés nécessaires à la production de cet output. Pour l'identification des fichiers il faut :

  • Etablir la liste des éléments d'informations nécessaires à la production de l'output

  • Identifier les dépendances fonctionnelles

  • Eliminer les dépendances superflues, c'est à dire celles qui, même si elles n’étaient pas explicitement indiquées par une flèche du diagramme, pourraient être déduites par le biais d'autres dépendances fonctionnelles.

  • Dériver les fichiers normalisés, en identifiant les déterminants (attribut à la base de la DF) que contient le diagramme de dépendances et en créant un fichier correspondant à chaque déterminant. La clé d'un fichier sera le déterminant et ses attributs non clés seront les attributs fonctionnellement dépendants du déterminant. On s'assurera à ce niveau que la clé est bien choisie, sinon il faudra introduire un nouveau élément d'information qui servira de clé.


Exemple :

a. Liste des éléments d'information :

matricule étudiant, nom, prénom, option, nom du membre, fonction, rôle dans le jury
b
Figure 2. Exemple de dépendances fonctionnelles
. Dépendances fonctionnelles



c. Elimination des dépendances superflues

e. Dérivation des fichiers normalisés




Remarque :

  • nous pouvons vérifier que ces fichiers sont en 3FN.

  • Le numéro personne a été rajouté pour identifier la personne


Les fichiers peuvent être représentés de la façon suivante :
Etudiants (Matricule étudiant, nom, prénom, option d’étude)

Jury (Matricule étudiant, Matricule personne, rôle)

Personne (Numéro personne, nom personne, adresse)

2. Examiner l'ensemble des fichiers identifiés pour chaque output et éliminer les redondances

L'analyste dispose maintenant de fichiers normalisés à partir desquels il peut produire les outputs désirés. Mais, à ce niveau il existe beaucoup de redondance entre les fichiers. Il s'agit de les examiner et d'éliminer les répétitions d'attributs pour une même entité. Les fichiers qui doivent être comparés sont ceux qui contiennent des données au sujet de la même entité, donc qui ont le même déterminant.
Exemple : pour notre cas on obtient :

ETUDIANTS

matricule- étudiant

nom

prénom

Option

téléphone

mention


JURY

matricule- étudiant

numéro- membre

Rôle





MEMBRES

numéro- membre

nom- membre

Fonction





Remarque : Le fichier ETUDIANT obtenu pour le second état englobe les informations du fichier ETUDIANT dégagé pour le premier état.
3. Déterminer le volume de chaque fichier

Il faut maintenant quantifier chaque fichier :

fichier ETUDIANT : nombre de caractères :

nombre d'enregistrements :
fichier JURY : nombre de caractères :

nombre d'enregistrements :
fichier MEMBRES : nombre de caractères :

nombre d'enregistrements :
4. Déterminer les liens logiques entre les fichiers et établir le diagramme de structure des données (DSD)

Les liens entre les fichiers s'établissent par le biais d'attributs communs à deux fichiers. On marquera la liaison entre deux fichiers par une flêche qui montre les attributs servant à la liaison ainsi que le type de liaison.

Exemple : pour notre cas, on obtient le Diagramme de Structure de Données suivant :
ETUDIANTS (matricule- étudiant, nom, prénom, option, téléphone, mention)

JURY (matricule – étudiant, numéro- personne, rôle)



MEMBRES (numéro – personne, nom- personne, adresse, fonction

Figure 3 « Diagramme de Structure de Données »
Le DSD devra être accompagné d'une fiche décrivant la base de données et de fiches de description des fichiers :

FICHE DESCRIPTIVE DE LA BASE DE DONNEES

NOM DU DEPOT : gestion- soutenance

DESCRIPTION :

IDENTIFICATION DU SYSTEME ETUDIE :

TRAITEMENTS ASSOCIES :

IDENTIFICATION DU DSD :




FICHE DESCRIPTIVE DE FICHIER

NOM DU FICHIER : ETUDIANT

DESCRIPTION :

IDENTIFICATION DU SYSTEME :

ELEMENTS D'INFORMATION :

VOLUME (enregistrement, caractères) :

CROISSANCE :


La conception de la base de données est terminée. Il s'agira maintenant de déterminer comment cette base de données sera utilisée et ses données maintenues à jour, c'est à dire concevoir les traitements.
5. Déterminer les caractéristiques essentielles de chaque attribut de la base de données

Jusqu'à maintenant nous avons mis l'accent sur les fichiers formant la base de données, leur contenu, les liens existant entre eux, leur volume, etc. IL faut maintenant poursuivre cette analyse au niveau des attributs. il faut déterminer leur caractéristiques essentielles à savoir le type (numérique, alphanumérique, etc.), la plage de valeurs, la nécessité de sa présence dans la base de données, etc. Les résultats de cette analyse sont documentés dans les fiches suivantes :
6. Documentation

  • Diagramme de Structure de Données (DSD)

  • Documentation du DSD


Le DSD devra être accompagné d'une fiche décrivant la base de données et de fiches de description des fichiers.

pour le DSD :

FICHE DESCRIPTIVE DE BASE DE DONNEES

NOM DU DEPOT :

DESCRIPTION :

IDENTIFICATION DU SYSTEME ETUDIE :

TRAITEMENTS ASSOCIES :

IDENTIFICATION DU DSD :


pour chaque fichier :

FICHE DESCRIPTIVE DE FICHIER

NOM DU FICHIER :

DESCRIPTION :

IDENTIFICATION DU SYSTEME :

ELEMENTS D'INFORMATION :

VOLUME (enregistrement, caractères) :

CROISSANCE :


pour chaque élément d'information :

FICHE DESCRIPTIVE D’INFORMATION

NOM DE L'ELEMENT :

TYPE :

LONGUEUR :

IDENTIFIACTION DU SYSTEME :

VALEURS PERMISES :

2.Modélisation par la théorie des graphes (cf livre de LESLIE)



Sommet :

représente un attribut ou une clé. La clé pouvant être composée. Dans le graphe elle est soulignée

Arc :

Exprime la relation entre les attributs. Le schéma suivant donne les différentes liaisons possibles :
----> <<----- <<---->

<---- <-----> ----->> <----->> <<------>>

1 à 1 1 à 1 1 à n 1 à n n à m

(1 sens) (2 sens) (1 sens) (2 sens)
Exemple :

(Couleur voiture)<----->> (Nimmatr) -----> (Nsecurité sociale)
Nimmatriculation : est une clé primaire (il y a au moins une flêche de type 1 à 1 un sens qui sort)

Nsecurité sociale est un attribut (aucune flêche ne sort)

Couleur voiture est une clé secondaire (index)

1   2   3   4   5   6

similaire:

I. Introduction iconIntroduction générale Introduction aux ordinateurs

I. Introduction iconTD/tp 1 Introduction au sdk d’Android 1 Introduction
«*. univ-lr fr» pour éviter d’utiliser le proxy pour les adresses internes à l’ulr

I. Introduction icon1. Clique d’abord sur «Visite virtuelle Haussman» et regarde l’introduction...
«Visite virtuelle Haussman» et regarde l’introduction à la belle architecture du bâtiment

I. Introduction iconI introduction

I. Introduction iconI introduction

I. Introduction iconI introduction

I. Introduction iconA. Introduction

I. Introduction iconI introduction

I. Introduction iconI. introduction

I. Introduction iconI introduction








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com