Ère et la dernière phrase du texte, remplacez les verbes par le verbe être. Les phrases ont-elles changé de sens ?








télécharger 117.12 Kb.
titreÈre et la dernière phrase du texte, remplacez les verbes par le verbe être. Les phrases ont-elles changé de sens ?
page1/3
date de publication12.07.2017
taille117.12 Kb.
typeDocumentos
ar.21-bal.com > droit > Documentos
  1   2   3
Th4 s1

Grammaire Identifier l’attribut du sujet p. 86

Objectif : Comprendre la fonction attributif

Présentation : Texte support p.86

Observation :

  1. Ds la 1ère et la dernière phrase du texte, remplacez les verbes par le verbe être. Les phrases ont-elles changé de sens ?

  • Ecrire ces phrases au tableau en mettant évidement le verbe être à l’imparfait. Les élèves remarqueront que le sens est très proche. On peut demander aux élèves d’expliquer la nuance.

  1. Classez les verbes du texte en deux catégories, selon qu’ils expriment un état ou une action.

  • Verbes d’état : apparaissait – étaient en vu – venait d’apercevoir – paraissait

  • -Verbes d’action : se dirigea – descendit – retira – attendait.

Texte2 :

  1. Recopiez les trois phrases du texte ayant un verbe attributif. Encadrez le groupe verbal.

Peut-on supprimer gris et tendue ? Sur quel groupe de la phrase ces mots apportent-ils une information ?

  • Recopier les ph 1-2-6 et encadrer les groupes verbaux. On ne peut supprimer ni gris ni tendue. Ces mots apportent des informations sur le sujet.

  1. Dans la phrase « Le capitaine retira son casque », quelle est la fonction de son casque ? Quel mot complète-t-il ?

  • « Son casque » est un COD complétant aussi le verbe.

  1. Quelle différence ya-t-il dans le rôle grammatical des mots « casque », « tendue » » et « gris »

  • Les mots »tendue » et « gris » décrivent le sujet alors que « casque » désigne l’objet de l’action exprimée par le verbe. On peut également mettre au passif la phrase ayant le COD « casque » alors que ce n’est pas le cas pour les phrases ayant



  • un attribut. Le COD, le COI et l’attribut sont des éléments essentiels de la phrase.

  • Lire et comparer avec le second « Faire le point ».


Th4 s1

Conjugaison Conjuguer au passé simple p. 88

Objectif : Conjuguer au passé simple les verbes de tous les groupes.

Présentation : Texte support p.88

Observation :

  1. Relevez les verbes. Aquel temps sont-ils ? A quelle personne sont-ils conjugués ?

  • « emplit » - « se releva » « courut » -« arracha » - « prit » - « ouvrit » - « jeta » . Ces verbes sont conjugués à la 3è personne du sing du passé simple



  1. Classez-le selon leur groupe. Quelles sont les terminaisons de ces verbes à la 3ème pers du sing au passé simple.

  • Les terminaisons de ces verbes pour la 3è personne du sing sont : a(1er gr), it(2ème gr) (ut, 3ème gr), (it (3ème gr)



  1. Mettez le sujet de la 1ère ph au pluriel et réécrivez la phrase. Quelle terminaison du passé simple avez-vous obtenue ?

  • Des déflagrations entrecoupées de cris de terreur emplirent ses oreilles.



  1. Observez les terminaisons de ce temps dans les tableaux de conj figurant à la fin du manuel. Quelle particularité remarquez-vous pour les 1er et 2è personne du pluriel ?

  • Les 1er et 2ème personnes du pluriel ont un accent circonflexe sur le â,, le î, le û

Th1 s1

Orthographe Accorder l’attribut du sujet p.89

Objectif : Observer et comprendre comment s’accorde l’attribut du sujet quelle que soit sa nature.

Présentation : Texte support

Observation :

  1. Remplacez le nom « le versant » par « la colline » puis par « les collines ». Quels accords avez-vous faits ? Pourquoi ?

  • La colline ensoleillée apparaissait grise.

  • Les collines ensoleillées apparaissent grises.

  • L’adjectif gris a varié comme un adjectif

  1. Remplacez « la reine » par les « les reines » puis par « le roi ». Quels changements avez-vous faits dans la phrase ? Expliquez.

  • Les reines étaient des femmes courageuses.

  • Le roi était un homme courageux.


TH1 S2

Grammaire Identifier et employer les compléments

Circonstanciels p.94

Objectif : - Identifier les principaux comp. circ.

Insister sur les plus fréquents : temps, cause, manière, lieu

Observation :

  1. Quels renseignements, les groupes soulignés apportent-ils dans la phrase ?

  • Ils apportent des renseignements sur :

  • Le lieu : « près de l’école » - « dans l’ambulance » -« en bas de l’escalier » ;

  • Le temps : « un jour », -« quand je suis rentré »- « six heures » - « quand il m’a vu » ;

  • La manière : « en retard ».

  1. Dans quelles phrases pouvez-vous déplacer ces groupes ? Réécrivez ces phrases.

  • Dans les phrase 1-2-4-6, je peux déplacer certains de ces compléments.

  1. Pouvez-vous supprimer certains de ces groupes tout en gardant le sens des phrases ?

  • On peut supprimer : »un jour » -« en bas de l’escalier » - « quand il m’ a vu ».

  1. Quelle est la nature de ces groupes qui ont servi à donner des renseignements ?

  • Ces groupes sont :

  • Des noms, groupes nominaux : « un jour » - « près de l’école » - « dans l’ambulance » ;

  • Des adverbes : en retard » ;

  • Des propositions : « quand je suis arrivé » - « quand il m’a vu « .

  1. Pouvez-vous maintenant définir ce qu’est un complément circonstanciel ?

  • Demander aux élèves de définir les compl circ d’après les réponses qu’ils ont faites.

Th4 S2

Conjugaison Employer le passé simple p. 96

Objectif : Apprendre à employer le passé simple dans des récits du passé.

Présentation : Texte support

Observation :

  1. D’où ce passage est-il extrait ? A quelles personnes les événements sont-ils racontés ?

  • Ce passage est extrait d’un récit de science-fiction écrit au système du passé. Les événements sont racontés aux 3è personnes du sing ou du pluriel.

  1. Les événements racontés sont-ils situés dans le pasé ou le présent ? Justifiez votre réponse.

  • Les événements sont racontés au passé.

  1. Quel temps sert à décrire une suite d’actions délimitées ?

  • Les actions délimitées sont écrites au passé simple : amorça – se dirigea – coulissa- descendirent.

  1. Que temps sert à décrire des événements non délimités ?

  • Les autres événements sont écrits à l’imparfait : fixait – grossissait – était alloué (passif).

  1. Réécrivez ce passage en ajoutant les connecteurs alors – puis – et- un court instant plus tard…..Quels verbes ces mots accompagnent-ils ? A quel temps sont ces verbes ?

  • Ces mots accompagneront les verbes au passé simple. Ils constituent les actions de premier plan.

  1. Dans quel type de texte trouve-t-on le plus souvent le passé simple ?

  • On trouve le passé simple le plus souvent dans les récits : romans – contes – récits historiques.

TH4 S1&2

Dictée Un atterrissage en catastrophe p.97

Présentation : texte support p. 97

Observation :

  1. Justifiez l’accord des participes passés « ralentie » et « entraînée »

  • « ralentie » s’accorde avec « la navette ».

  • « entraînée s’accorde avec le sujet « Mélodie ».

  • Accord de l’attribut à rappeler.

  1. Relevez tous les verbes pronominaux. Comment s’écrit le pronom qu les accompagne ?

  • Le pronom qui accompagne ces verbes s’écrit toujours « se » ou « s’ ».

  1. a. Quelle est la nature du déterminant son dans « son élan » ?

- c’est un adjectif possessif

b. Quels autres sens peut avoir son ?

- le son : le volume

c. Quand écrit-on sont ?

-Devant un verbe au passé composé

4. Relevez les mots contenant la lettre h. Cette lettre se prononce-t-elle ? A quoi sert cette lettre dans les mots ?

- « catastrophe » : sert à faire le son (f).

- « atmosphère » : sert à faire le son (f)

- « hublot » : c’est un « h » aspiré (pas de liaison »)

-« chute » : sert à faire le son (f).

-« horrible » : c’est un « h » muet (liaison).

- parachute » : sert à faire le son (ch)

5. Dans le nom Composé « parachutes » - atmosphères », pourquoi atmosphère ne prend-il pas la marque du pluriel ?

- Ce sont des parachutes pour l’atmosphère. C’est le sens qui dicte l’accord .

6 . Quel est le son commun aux mots suivants : violent – glacial – fauteuil – faille ?

Comment est-il transcrit dans chacun des mots ? Transcrivez ces mots en alphabet phonétique.

  • C’est le son (j). Il est transcrit i-il- lle.

  • Transcription phonétique

A écrire avec le stylo

  1. A quels temps sont les verbes de ce texte ? Justifiez.

  • Les temps sont à l’imparfait ou au passé simple

  • Demander aux élèves d’observer les terminaisons.

  1. Justifiez l’accord du verbe « se trouvaient » (l.10)

  • Stell et ses compagnons sont les sujets postposés de ce verbe.


Th 4 S1&2

Lexique Les mots de sens contraire ou antonymes P.98

Objectif : Comprendre le sens du mot antonyme

Présentation : Texte support p.98

Observation :

  1. Reconnaissez-vous ce texte ? Quel autre texte vous rappelle-t-il ? Qu’est-ce qui a changé ?

  • Ce texte dit le contraire du texte déjà lu . On y a changé certains mots. Ex. grand ≠ petit – fort ≠ faible (voir p.92)

  1. Lisez cette phrase et dites le contraire de deux façons différentes.

Votre enfant travaille régulièrement, ses résultats sont stables. Comment avez-vous procédé ?

  • Votre enfant ne travaille pas régulièrement ou votre enfant travaille irrégulièrement.

  • Ses résultats ne sont pas stables ou ses résultats sont instables.

  • On peut se servir de la négation ou de préfixes négatifs

  1. Dites le contraire du mot faible dans les deux phrases suivantes :

  • Cet enfant est faible en orthographe.

  • Il circule à faible vitesse

  • Pourquoi avez-vous dû utiliser deux mots différents ?

  • Cet enfant est fort en orthographe.

  • Il circule en grande vitesse.

  • Il a fallu trouver des mots différents selon le contexte.


Exp. Ecrite vers la production d’un récit de science-

Fiction

Ex1

  1. Relevez, dans le texte, l’expression qui désigne :

  1. Un objet connu ;

  • « le cerf-volant »

  1. Un objet inconnu.

  • « l’objet mystérieux »

  1. Relevez, dans le texte, les noms qui désignent :

  1. Des personnes réelles ;

  • « assistants, ennemi, appuis, population, agent de police, tout le monde, gens ».

  1. Des personnes imaginaires.

  • « envahisseurs, Martiens ».

  1. A partir des réponses aux questions précédentes, montrez que ce texte est un récit de science-fiction.

  • Ce texte est un récit de science-fiction parce que l’extraordinaire se mêle à l’ordinaire : Un objet connu, le cerf-volant, s’élève dans les airs en direction d’un « objet mystérieux » ; cette opération est interprétée comme unr collaboration entre un Terrien et des extra-terrestres.

Ex2

  1. Délimitez les passages narratifs et descriptifs.

  • Passages narratifs

  • « Tomas se retourna lentement, sa timbale à la main. Et, de la colline, descendit une étrange apparition. »

  • « ses six pattes touchèrent le sol de l’ancienne route avec le bruit d’une averse qui s’éloigne,et, de l’arrière de la machine, un Martien aux yeux d’or fondu regarda Tomas comme s’il se penchait sur un puits ».

  • Passages descriptifs :

  • « «C’était une machine en forme d’insecte vert jade qui volait dans l’air froid ; son corps étincelait de diamants verts et des rubis luisaient dans ses yeux à facettes » .



  • Ds les passages narratifs, les verbes sont conjugués au passé simple (« se retourna, descendit, touchèrent, regarda »), temps dominant. De plus, il y a un présent de vérité générale (« s’éloigne ») et un imparfait à durée prolongée (« se penchait »)

  • Ds les passages descriptifs, l’imparfait est le seul temps employé : »était, volait, étincelait, luisaient »



  1. a. Qui voit la machine ? Justifiez votre réponse.

- Tomas voit la machine parce qu’il se retourne.

b.Qu’est-ce qui rend la machine « étrange » ?

- la machine est étrange par :

- sa forme animale : »en forme d’insecte » ;

- sa couleur particulière : »vert jade » ;

- son corps qui dégage une lumière verte : »son corps étincelait de diamants verts » ;

- ses yeux composés de petites lentilles d’une brillance rouge,c.à.d qui n’a pas d’existence sur la Terre, et un être venu d’une autre planète, u, Martien.

4. A quel genre ce récit appartient-il ? Pourquoi ?

- Ce récit appartient à la science-fiction parce qu’il est constitué de deux composantes extraordinaires :une machine étrange,c.à.d qui n4a pas d4existence sur la Terre, et un être venu d’une autre planète, un Martien.

Ex 3

1.a. A quoi les tirets servent-ils ?

- Les tirets signalent le changement de locuteur.

b. Qu’est-ce qui est placé après ces tirets ?

- Après chaque tiret, est placée la réplique du personnage qui parle.

2.a Quels mots désignent le personnage qui parle et celui à qui il parle ?

- « je » désigne le personnage qui parle et « vous » celui à qui il parle.

b. Quels temps emploient-ils surtout pendant qu’ils se parlent ?
  1   2   3

similaire:

Ère et la dernière phrase du texte, remplacez les verbes par le verbe être. Les phrases ont-elles changé de sens ? iconJe remercie tous les enseignants en didactique pour les efforts immenses...
«lecture» ou du verbe «lire» s’«entendent» dans un sens plus large : lire les signes des temps

Ère et la dernière phrase du texte, remplacez les verbes par le verbe être. Les phrases ont-elles changé de sens ? iconParfois cela concernait la reformulation d’une phrase : dans ce cas...

Ère et la dernière phrase du texte, remplacez les verbes par le verbe être. Les phrases ont-elles changé de sens ? iconLes types et les formes de phrases
«Une Grenouille vit un Boeuf Qui lui sembla de belle taille.» est une phrase

Ère et la dernière phrase du texte, remplacez les verbes par le verbe être. Les phrases ont-elles changé de sens ? iconV. 3252: "li besoinz les en fait isniaux;" = la nécessité les fait aller vite
«le souci». Ce dernier est attesté en latin médévial; ce terme juridique au sens de «excuse légitime alléguée par les défaillant...

Ère et la dernière phrase du texte, remplacez les verbes par le verbe être. Les phrases ont-elles changé de sens ? iconUne pédagogie dans, par et pour la complexité, pour préparer les...
«Bâties pour durer, les entreprises visionnaires ont-elles un secret ?» First 1996

Ère et la dernière phrase du texte, remplacez les verbes par le verbe être. Les phrases ont-elles changé de sens ? iconUne lecture méthodique consiste à un repérage préliminaire du sens...
«de quoi?», IL est possible de répondre en énumérant tous les sous-thèmes dont IL est question dans le texte

Ère et la dernière phrase du texte, remplacez les verbes par le verbe être. Les phrases ont-elles changé de sens ? iconComment les transformations sociales de l’âge industriel ont-elles...
«invente» les grands genres cinématographiques (western, comédies musicales, policiers), et s’appuie sur des auteurs d’exception...

Ère et la dernière phrase du texte, remplacez les verbes par le verbe être. Les phrases ont-elles changé de sens ? iconPar Philippe Charles dubois
«l’exemple vivant de l’Architecte, au sens complet du terme, dans toutes les occasions qu’il [eut] d’être à ses côtés». IL considérait...

Ère et la dernière phrase du texte, remplacez les verbes par le verbe être. Les phrases ont-elles changé de sens ? iconTexte 49-3, évolution par rapport au texte de la commission et au code du travail actuel
«raisonnable» pour le salarié et de sa répartition., IL ne pouvait être reproché à l’employeur le fait que le salarié ne respecte...

Ère et la dernière phrase du texte, remplacez les verbes par le verbe être. Les phrases ont-elles changé de sens ? iconRemarque : la prof a dit qu’à priori elle ne posera pas de question...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com