A. E. Van Braam houckgeest








télécharger 3.11 Mb.
titreA. E. Van Braam houckgeest
page70/78
date de publication02.07.2017
taille3.11 Mb.
typeDocumentos
ar.21-bal.com > droit > Documentos
1   ...   66   67   68   69   70   71   72   73   ...   78

Drame chinois (Programme d'un), T. II, 427.

Droits. — Voy. Cohang ; douane ; impôt.

Dromadaires. T. I, Très nombreux, 130, 131 — Portent de faibles charges, 130, 253 — Servent au transport des effets vers Pe-king, 253 — Ont une démarche très lente, 253 — Quelques détails sur cet animal, son poil, la plante de ses pieds, sa manière de se coucher, 254.

E

Eau. T. I, Retenue au haut des montagnes dans des réservoirs, 83 — Travaux pour leur chute, 92 — Saison des basses eaux, 113, 300, 403 — Leurs ravages, 126 — Combinaison des digues pour la contenir, 30 — En cascade, 401. = T. II, Pour arroser, 5 — Pour boire, 92.

Échecs (Jeu d'). T. II, 423.

Éclipse. T. I, Impression qu'elle produit à la Chine, 186, 244.

Écluse. T. I, Description, 302, 331. — Voy. Digue.

Écrouelles. T. I, 299.

Édifices. T. I, Il en est de destinés aux grands de la Chine, lorsqu'ils voyagent, 49.

Éducation. T. II, Nombre des étudiants à Canton, 321 — Écoles publiques, 322.

Éléphant. T. I, 215 — On en met des figures près des tombeaux, 287, 345.

Émouy. T. II, Autrefois les Chinois admettaient les Européens dans ce port, 218.

Empereur de la Chine. C'est à tort qu'on dit (Lettres Édifiantes, t. 17, p. 69) qu'il a seul le droit d'avoir son palais faisant exactement face au Midi, car tout particulier tourne, autant qu'il peut, sa maison au sud, comme l'exposition la plus saine & la plus commode. Voy. Mémoires Chinois, t. 3, p. 434. Note de l'éditeur.

C'est avec aussi peu d'exactitude qu'on a dit que les Chinois se renferment quand l'empereur sort, & que ceux qu'il rencontre tournent le dos la face contre terre, pour éviter la mort. On a même ajouté que c'était la raison pour laquelle les maisons n'avaient point de fenêtres sur la rue. Ces assertions déjà démenties par les Mémoires Chinois, t. 2, p. 273, le sont bien affirmativement par ce que l'auteur rapporte du passage de l'empereur allant à Yuen-ming-yuen. Note de l'éditeur.

Celui dont l'auteur parle comme s'étant pendu, était Hoai-tsong, dernier empereur chinois de la race des Ming, qui, se voyant au moment de tomber au pouvoir des Tartares Mantcheoux, se pendit à un arbre, avec sa propre ceinture, dans l'enceinte du palais impérial à Pe-king, après avoir frappé sa fille d'un coup de sabre, dont Duhalde (t. I. p. 478, édition in-8°), dit qu'elle mourut & dont l'Histoire générale de la Chine, par Mailla, t. 10, p. 492, assure qu'elle guérit. Lors de cet événement arrivé en 1644, ce prince infortuné était âgé de trente-six ans. Note de l'éditeur.

= T. I, Situation de ses palais, lxxj — Est entré, en 1795, dans la soixantième année de son règne, 1 — La Compagnie des Indes hollandaises lui envoie un ambassadeur, 3 — Son chap ou tablette, 16 — Salut d'honneur qu'on lui fait, 16 — Sa réponse sur l'arrivée de l'ambassade hollandaise, 22 — Il désire que l'ambassadeur soit à Pe-king au renouvellement de l'année chinoise, 22 — Il demande que l'ambassadeur amène deux interprètes européens, 22 — Prend soin de la conservation des arcs de triomphe érigés aux vertus, 84 — Hommage annuel qu'il rend à l'agriculture, 87 — envoie à l'ambassadeur un superbe esturgeon, 139 — Salut d'honneur fait à son présent, 139 — Première audience qu'il donne à l'ambassade, 142 — Son traîneau, 144 — Travaille à expédier les affaires de l'État, 144 — Des patineurs s'exercent devant lui chaque année, 145, 150 — On fait devant lui l'exercice de l'arc, 146 — S'amuse quelquefois de la pêche, 147 — C'est à lui seul qu'est réservé, dans les trois passages des portes impériales, celui du milieu, 149 — est très satisfait de l'ambassade, 152 — Bontés qu'il marque pour l'ambassade, 153 — envoie des raisins de Tartarie à l'auteur, 155 — Reçoit avec satisfaction les présents de l'ambassade, 162 — Va au temple de ses Ancêtres, 166 — Admet l'ambassade dans sa résidence intérieure, 167 — A choisi pour son successeur son dix-septième fils, monté sur le trône le 8 février 1796, 167 — Fait jouer la comédie devant lui, 168 — Comment il s'assied, 168 — Dans quelle posture ses ministres lui parlent, 168 — Ce qu'il fait dire à l'auteur sur ce qu'il se trouve très près de lui, 168 — Grande faveur, suivant l'opinion chinoise, qu'il accorde à l'ambassade, 169 — Boit du lait exprimé des fèves, 169 — Présents qu'il fait aux ambassadeurs, 169 — Fait des présents de pâtisserie & de porc cru, 171 — Cérémonie d'une audience & d'un déjeuner qu'il donne aux ambassadeurs, 175, 177 — Détails sur sa personne, 180 — Sur son habillement, 181 — Porte en hiver des habits fourrés, 181 — Son bonnet est surmonté d'une perle, 181 — Révéré comme un Dieu, 181 — Nature de ses plaisirs, 181 — Examiné sous le double rapport du prince & de l'homme, 181 — L'opinion en fait le premier individu de l'espèce humaine, 181 — Manifeste quelquefois ses volontés au moment même, 186 — Ce qu'il fait pendant la durée des éclipses, 186, 244 — Il exempte de tous droits le vaisseau qui a transporté l'ambassadeur à la Chine, 189, 191 — Exempte de droits l'un des vaisseaux de l'ambassade anglaise, 190 — Motifs qui doivent le rendre généreux à l'égard des ambassades, 190 — Frais de l'ambassade qu'il paye, 190 — Va au temple du Ciel offrir un sacrifice comme grand sacrificateur de tout l'empire, 192 — Cérémonie de son voyage au temple du Ciel, 194, 198 — Sa ressemblance avec le grand sacrificateur des juifs, 194 — Manger son reste est un grand honneur, 195 — Son retour du temple du Ciel, 196 — Heure incommode de ses audiences, 197 — Sa garde militaire, 197 — envoie un morceau de porc cru à l'ambassade, 200 — Protecteur de la secte des lamas, 205 — Le dernier empereur de la dynastie chinoise s'est pendu, & où, 206 — Va à la pêche avec ses femmes, 208 — Preuves de satisfaction qu'il donne à l'ambassade, 213, 236 — On met du sable jaune dans les rues où il doit passer, 213 — Part pour sa maison de plaisance de Yuen-ming-yuen, 213 — Sa tente, 218 — Question qu'il fait à l'ambassadeur & à l'auteur, 219 — Rend chaque année un hommage solennel à l'agriculture dans le temple de la Terre, 222 — Son cabinet favori à Yuen-ming-yuen, 222 — Prend plaisir à des amusements que des Européens trouveraient pitoyables, 237 — L'empereur consent à ce que le retour de l'ambassade se fasse par eau, 239 — Danse qu'on exécute devant lui, 240 — A un corps-de-garde 240, 241 — A une maison militaire, 241 — Garde qu'il avait en allant au temple du Ciel, 241 — Présents qu'il fait au stathouder & à l'ambassade, 248 — Détails personnels sur l'empereur Kien-long, 256 — Ce qu'il recommande à l'ambassadeur par rapport au stathouder, 257 — Donne à l'ambassade une audience de congé, 257 — Plaisir qu'il prend à certains divertissements, 257 — Ordonne de faire voyager l'ambassade commodément, 262 — envoie une lettre au stathouder en trois langues, 365 — Hommages que les mandarins lui rendent aux nouvelles & aux pleines lunes, 278 — Honneurs & présents qu'il fait accorder à l'ambassade pendant qu'elle retourne à Canton, 279, 285, 286 — Ordre qu'il donne aux gouverneurs des provinces sur le retour de l'ambassade, 286 — Son chap est dans des temples, 316 — Donne des inscriptions de sa main, 316 — Ce que fait l'empereur Son-cam-tsong, pour réparer l'injustice qu'on lui avait fait commettre envers un ministre d'État, 342 — Honneurs qu'il fait rendre à l'ambassade, 349 — Celui régnant est petit-fils de l'empereur Kang-hi, 353 — N'a pas voyagé dans les parties méridionales depuis 1783, & effet de son absence, 365 — Sa lettre aux gouverneurs de province sur l'ambassade, 375 — Est déjà aux rangs des saints quoiqu'encore vivant, 384.

= T. II, Honneurs qu'il fait rendre à l'ambassade, 47 — Est en même temps souverain-pontife & roi, 98 — Sa lettre sur l'ambassade, 205 — Fait restituer les droits payés par le vaisseau sur lequel l'ambassadeur est venu à la Chine, 208 — La couleur jaune lui est consacrée, 247 — Lettre que lui écrivent les commissaires-généraux de Batavia, 371 — Présents que lui fait l'ambassade, 377, 380 — Comment il ordonne de traiter l'ambassade dans les provinces, 387 — Sa lettre au stathouder & aux commissaires-généraux de Batavia, 388, 392 — Présents qu'il fait à l'occasion de l'ambassade hollandaise, 396 à 488 — Il fait restituer les droits payés par le vaisseau qui avait transporté l'ambassadeur, 410.

Empereur Kang-hi. T. I, Aïeul de l'empereur Kien-long, 172.

Empereur (second). T. I, C'est le titre qu'on donne assez ordinairement au Premier ministre, 172.

Enfant. T. I, L'amour filial célébré par des arcs de triomphe, 85 — Sont fardés à la Chine dès le bas âge, 347.

Esclaves. T. I, Il y en a qui balaient les rues, 213. = T. II, Il n'y a pas précisément d'esclaves à la Chine, mais des espèce d'engagés à temps. Ils font, pour ainsi dire, partie de la famille.

Espagnols. T. II, Ont une factorerie à Canton, 218.

Esturgeon. T. I, Cas extraordinaire qu'on fait de ce poisson à la Chine, 139 — L'empereur en envoie un à l'ambassadeur, 139 — Cet esturgeon se conserve frais pendant trente-trois jours, 263.

Établissements de charité. T. II, Il y en a un grand nombre à Canton, 323.

Étang. T. I, Un dans l'enceinte du palais de l'empereur à Pe-king, 143, 201, 208 — L'on y patine, 145, 201 — A une petite île à son milieu & un pavillon où l'empereur va pêcher, 147.

États-Unis d'Amérique. T. I, L'auteur y a introduit les moulins à chapelets dans les rizières, 57. — Voy. Américains.

Eunuque. T. I, Il en est qui sont grands mandarins, 153 — Curiosité de l'un deux, 153 — Remplissent les détails extérieurs de la domesticité, 167 — Gardent l'intérieur du palais, 199.

Europe. T. I, N'est pas connue à la Chine, 181 — On y connaît mal la Chine, 184.

Européens. T. I, devraient faire cesser les vexations qu'ils éprouvent à Canton, 235, 248. = T. II, Comment les Chinois les traitent, ix — Depuis 1759 ils ne peuvent plus commercer qu'à Canton, 217 — Allaient autrefois à Émouy, Quemouy & Ningpo, 218 — Six nations européennes ont des factoreries ou comptoirs à Canton, 218 — Obligés de quitter Canton pendant six mois & d'aller à Macao, 218 — Tour de Canton qui a des figures européennes, 318 — Leurs bâtiments se tiennent à Vampou, 337 — Comment leurs bâtiments sont surveillés, 337 — Leur commerce plus gêné, 337.

Examen des Étudiants. Il s'agit de jeunes gens qui se consacrent à la carrière des sciences. L'on en compte ordinairement quatre mille dans l'Académie ou Gymnase de Canton.

Les Chinois attachent la plus haute importance à tous les examens qu'ils leur font subir, parce que ceux qui en sortent avec avantage sont destinés à obtenir les charges de l'administration, même les plus éminentes.

On trouve des détails très curieux sur ces examens & leurs formes, dans le t. 24 des Lettres Édifiantes, page 125. Note de l'éditeur.

= T. I, Se fait avec beaucoup de solennité à la Chine, 11. = T. II, 321.

Exercice des patins. — Voy. Patiner.

Exercice de l'arc. T. I, 146.

F

Faa-ti. T. I, où les Jardins de fleurs, on les pépinières. Sa situation, 28, 31. = T. II, 204.

Factorerie. T. I, Celle de la Compagnie hollandaise à Canton, 5, 8, 15 . = T. II, Des nations européennes à Canton, 326.

Fard. On lit dans les instructions de l'empereur Kang-hi à ses fils, rapportées dans les Mémoires Chinois, t. 9, p. 226, que sous la dynastie précédente, la seule céruse & le cinabre employé par les filles qui servaient dans les palais, coûtaient dix millions. Note de l'éditeur.

= T. I, Les Chinois en font un grand usage, 325, 346 — Le blanc est éblouissant, 346 — Le rouge préférable à celui d'Europe, & si bien préparé, qu'on pourrait en s'en servant avec réserve, ne pas altérer la peau, 347.

Fat-ku (Saint). T. I, 361.

Femmes. T. I, Celles de Kiang-si, 72 — Garnissent les portes & les fenêtres à Kieou-kiang-fou, pour voir l'ambassade, 77 — Ont bonne mine & il s'en montre de belles à Kieou-kiang-fou, 77 — Leur chasteté obtient des honneurs publics, 85 — Il en est qui regardent les ambassadeurs dans l'intérieur du palais impérial, 172 — Sont recluses, 184 — Effet de leur réclusion, suivant l'auteur, 184 — Celles de l'empereur vont à la pêche avec lui, 308 — Il y en a beaucoup dans les rues de Pe-king, 115 — Comment celles de l'empereur voient les fêtes à Yuen-ming-yuen, 237, 249, 258 — Celles de l'empereur occupent à Yuen-ming-yuen, les bâtiments à l'européenne, 249 — Sont très nombreuses, parmi les spectateurs, 320, 333, 344 — Sont plus blanches dans la province de Kiang-nam que dans celle de Chan-tong, 320 — Sont belles dans le Kiang-nam, 320 — Beauté & curiosité de celles qui composaient la famille d'un grand mandarin, 320 — Impression produite par la vue de quelques-unes, 320 — Il en est qui habitent les bâtiments impériaux qui voiturent le riz, & qui y sont fardées, 325 — Sont étonnamment fardées, 346 — Comment on pourrait leur permettre l'usage des cosmétiques, 347 — Celles de Sou-tcheou-fou passent pour les plus belles, les plus voluptueuses & les plus galantes de la Chine, 352, 353 — Celles de Sou-tcheou-fou sont l'ornement des sérails de la cour, & des premiers mandarins, 353 — Le premier conducteur de l'ambassade en achète deux jolies à Sou-tcheou-fou, 354 — Elles sont une branche principale du commerce de la ville de Sou-tcheou-fou, 364 — Comment on se procure celles qu'on élève à Sou-tcheou-fou, 354 — Prix de leur vente, 354 — Elles forment plus des deux tiers de la population de la Chine, 354 — On donne une dot aux parents de celles qu'on épouse, 354 — Leur malheureuse condition à la Chine, 355 — On célèbre de jeunes veuves non remariées, 365 — Leur fidélité, leur continence célébrées par des hommages publics, 369.

= T. II, Comment traitées, ix, 131 & suivantes. — Celles qui habitent sur l'eau n'ont les pieds dans l'état naturel, que dans la province de Quang-tong, 51 — Détails sur les pieds des femmes chinoises, 51 — Allant en visite, 65 — Qui filent comme en Europe, 68 — Il en est qui font le métier de coulis, 154 — Chapeaux que mettent celles qui travaillent aux champs, 158. — Voy. Chinois ; mœurs.

Femmes publiques. Gemelli reproche à Nieuhoff d'avoir dit qu'il y en a à la Chine, mais ce fait n'est que trop certain, & ce que l'auteur dit p. 1. 216, 1.353 & 354 en est une preuve non équivoque.

Il y a sur la rivière de Canton des bateaux où sont des filles publiques avec lesquelles les Chinois de cette ville vont quelquefois passer trois ou quatre jours de suite.

Ces femmes sont dressées par d'autres femmes qui font ce honteux trafic. Elles le font de manière à ne rien ignorer de lascif & d'impudique. Comme les Chinois ne trouvent aucune tendresse dans leurs épouses, ils sont curieux de ce genre d'immoralité.

Il est des créatures qui sont déjà flétries & usées dès l'âge de dix ans, par l'excès de leurs complaisances.

Elles s'associent quelquefois plusieurs dans l'exécution de ce qu'on leur a enseigné ou de ce qu'elles imaginent pour allumer l'imagination de ceux qu'elles attirent. Note de l'éditeur.— Voy. Mœurs.

Feu d'artifice. T. I, 23, 242, 249 — L'empereur n'en laissent tirer que durant le jour, 238.

Fèves, La fève dont on parle plusieurs fois dans cet ouvrage, & qui fournit aux Chinois une espèce de lait ou de purée très claire, qu'ils prennent comme du lait, est le Cytisus Cajan de Linnée, qui est connu dans plusieurs lieux sous le nom de pois pigeon que Bemare confond mal à propos avec le pois d'Angole, qui n'en a ni la forme, ni la couleur, ni le goût. Note de l'éditeur. = T. I, 97, 169, 203, 218, 249, 257. = T. II, 4, 139.
1   ...   66   67   68   69   70   71   72   73   ...   78

similaire:

A. E. Van Braam houckgeest iconOdile, R. C. M. Van ditzhuijzen

A. E. Van Braam houckgeest iconCatalogus van de bibliotheek

A. E. Van Braam houckgeest iconBarent coenders van helpen

A. E. Van Braam houckgeest icon14. 10. 03 Digestif / Dr Van…/ pathologies hépatiques / 1

A. E. Van Braam houckgeest iconChrysler Building, William Van Alen

A. E. Van Braam houckgeest iconGodelieve Van Overmeire the ummo fraud

A. E. Van Braam houckgeest iconMai Van Hien, un artiste au maquis

A. E. Van Braam houckgeest iconG. Dow, Poussin, C. van Sichem, Spranger, Titien

A. E. Van Braam houckgeest iconBruut pas de couleur à l'affiche pour la collection de Ruud van Oosterhout...

A. E. Van Braam houckgeest icon1* aa (Peter van der). Carte du gouvernement de Languedoc. Leide,...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com